DE | FR

Non vacciné, il perd son droit de visite

Le mois dernier, un père d'origine canadienne a perdu temporairement le droit de voir son enfant. La raison? Il n'était pas vacciné contre le Covid-19.
14.01.2022, 12:1714.01.2022, 12:27

C'est au Québec qu'un juge a estimé qu'il ne serait pas dans l'intérêt d'un enfant âgé de 12 ans de permettre à son père, non vacciné contre le Covid-19, d'étendre son droit de visite, a rapporté jeudi la BBC. Cette décision intervient suite à une demande de l'homme qui souhaitait passer plus de temps avec l'adolescent, notamment lors des vacances de fin d'année.

Selon Me Sylvie Schirm, avocate spécialisée en droit de la famille interviewée par un journal canadien, ce jugement serait le premier à priver un parent de son droit de visite pour des raisons de vaccination.

Un père complotiste?

La mère, qui s'est opposée à cette demande, a déclaré au tribunal avoir récemment découvert que l'homme dont elle est aujourd'hui séparée n'était pas vacciné. Elle a affirmé que celui-ci s'opposait tant au vaccin qu'aux mesures sanitaires anti-Covid. A un tel point qu'au tribunal, son comportement a été jugé «complotiste».

Ce serait sur les réseaux sociaux, et notamment sur sa page Facebook, que le papa a visiblement fait part de son avis quant à la question.

Ce qui a fait pencher la balance

Au Québec, les enfants de moins de cinq ans n'ont pas encore accès à la vaccination. C'est d'ailleurs ce qui a fait tourner l'affaire en faveur de la mère. En effet, cette dernière vit aujourd'hui avec son nouveau partenaire et deux enfants de moins de cinq ans, trop jeunes donc pour être vaccinés. Un risque trop important, selon le juge.

Le Québec, qui a connu le plus grand nombre de décès liés au Covid au Canada, a en effet annoncé en début de semaine qu'il imposerait une taxe aux résidents non vaccinés contre le Covid-19. Bien que près de 90% des habitants aient reçu leur dose complète, ils représentent près d'un tiers de tous les cas d'hospitalisation.

Le père dont les droits de visite ont été suspendus devra attendre jusqu'à début février 2022 pour voir ses droits réévalués. (ans)

Lutter contre le Covid avec Maman j'ai raté l'avion

Si vous êtes avide de Covid:

Des mesures... comme si personne n'avait envisagé la fin du Covid

Link zum Artikel

L'affaire Djokovic fait beaucoup rire Federer et Nadal😂

Link zum Artikel

Conseil fédéral: 6 points sur les mesures anti-Covid jusqu'à mars 2022

Link zum Artikel

Les non-vaccinés doivent-ils prendre en charge leur hospitalisation?

Link zum Artikel
Le terroriste néo-nazi Anders Breivik est toujours aussi dangereux
Le terroriste Anders Behring Breivik, dix ans après le pire massacre commis en Norvège, a plaidé pour sa libération. Mais le témoignage-clé d'un psychiatre a sapé ses chances d'une libération anticipée

Les probabilités d'une libération étaient déjà jugées minces, pour le néo-nazi Anders Behring Breivik, l'auteur d'un massacre qui avait fait 77 victimes en 2011. Elles se sont encore amenuisées mercredi avec le témoignage d'une psychiatre. Celle-ci l'a présenté comme toujours aussi dangereux.

L’article