International
Afghanistan

États-Unis-talibans: première rencontre depuis le retrait américain

Les Etats-Unis annoncent une première rencontre avec les talibans

epa09513857 US President Joe Biden delivers remarks during a signing ceremony to restore and protect three national monuments on the North Lawn of the White House in Washington, DC, USA, 08 October 20 ...
Image: sda
Ce face à face qui a lieu ce samedi à Doha, intervient au lendemain d’un attentat suicide revendiqué par l'État islamique dans une mosquée.
09.10.2021, 12:3410.10.2021, 10:12
Plus de «International»

Une délégation américaine va s'entretenir avec des hauts représentants des talibans samedi et dimanche, pour la première fois depuis le retrait américain d'Afghanistan. La rencontre est prévue à Doha, au Qatar.

La question du droit des femmes

Les Etats-Unis d'Amérique ont maintenu leurs contacts avec les nouveaux maîtres de l'Afghanistan après leur prise de Kaboul en août, mais ce sera la première réunion qui aura lieu en personne.

«Nous allons pousser pour que les talibans respectent les droits de tous les Afghans, dont les femmes et les filles, et forment un gouvernement inclusif bénéficiant d'un large soutien», a dit un porte-parole du département d'Etat.

Avant d'ajouter:

«Au moment où l'Afghanistan fait face à la possibilité d'une grave récession économique et d'une crise humanitaire, nous allons aussi pousser pour que les talibans accordent un libre accès aux zones en difficulté aux agences humanitaires»

Pas une reconnaissance

La rencontre à Doha ne signifie en aucun cas que les Etats-Unis reconnaissent le régime taliban en Afghanistan, a insisté le département d'Etat.

«Nous continuons de dire clairement que toute légitimité doit être méritée à travers les actions des talibans»
Porte-parole du département d'Etat.

Les représentants américains insisteront également sur la priorité du président américain Joe Biden d'obtenir le départ d'Afghanistan des citoyens américains et d'Afghans ayant aidé l'armée américaine au cours des 20 ans de conflit.

Le porte-parole n'a pas précisé la composition des deux délégations envoyées à Doha. De hauts responsables américains, dont le général Frank McKenzie, avaient rencontré des représentants talibans en août à Kaboul. (sda/ats/afp)

Cet article pourrait aussi vous intéresser 👇

De la mini-jupe à la burqa - les femmes en Afghanistan
1 / 13
De la mini-jupe à la burqa - les femmes en Afghanistan
Des étudiantes en mini-jupes se promènent à Kaboul, 1972. Elles osent le faire en dépit des violentes critiques de la majorité des Afghans, encore attachés aux traditions.
source: laurence brun /gamma-rapho via getty images
partager sur Facebookpartager sur X
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Le procès qui effraie Trump a vraiment démarré et on y était
L'ouverture du procès pénal de l'ex-président américain promet quelques semaines d'évènements dramatiques. Notre correspondante à New York vous raconte l'ambiance cinématographique qui s'y trame.

Dans un tribunal, les choses ne se passent pas comme dans les films, avertissait le juge Juan Merchan, aux douze jurés du procès pénal de l'ex-président Donald Trump. C'est peut-être vrai en ce qui concerne certaines règles et normes – pourtant, on a rarement vu un procès aussi digne d'un scénario cinématographique.

L’article