DE | FR

En Guinée, les putschistes libèrent des dizaines de détenus du régime

epa09452180 A Guinean man takes a selphie infront of Guinean special forces during celebrations at the Palace of the People in Conakry, Guinea, 06 September 2021. A meeting with the ministers of the Ex-President of Guinea was held 06 September 2021 after Guinea's President Alpha Conde was detained by army special forces in Conakry on 05 September 2021. Guinea Colonel Mamady Doumbouya spoke on a state television broadcast saying President Alpha Conde was in custody.  EPA/STR

Image: sda

Une liste de 79 détenus libérables a été approuvée après des consultations entre les nouvelles autorités, l'administration pénitentiaire et les avocats des détenus.



Les putschistes, qui ont renversé le président guinéen Alpha Condé, ont libéré mardi un premier groupe de dizaines d'opposants au régime déchu. Ils disent avoir agi pour mettre fin à «la gabegie financière» et au «piétinement des droits des citoyens».

Les militaires, emmenés par le chef des forces spéciales, le lieutenant-colonel Mamady Doumbouya, ont également insisté sur la prochaine ouverture d'une «concertation» nationale.

Cette dernière définira les modalités de la transition politique conduite par un futur gouvernement d'union nationale dans ce pays pauvre d'Afrique de l'Ouest, aux importantes ressources minières.

Réunion virtuelle mercredi

La communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CÉDÉAO), qui a condamné la prise de pouvoir et l'arrestation du président Condé dimanche, doit se réunir mercredi en sommet extraordinaire virtuel, à partir de 16h00, pour discuter de la situation en Guinée.

L'épilogue de plus de dix années de régime d'Alpha Condé en Guinée a suscité une large réprobation internationale, notamment de l'Union africaine (UA), qui a appelé à la «libération immédiate» de M. Condé et au «retour à l'ordre constitutionnel».

Des morts au sein de la garde présidentielle

Aucun décès lié au putsch n'a été rapporté officiellement. Mais des médias guinéens ont fait état d'une dizaine à une vingtaine de morts dans les rangs de la garde présidentielle, des informations invérifiables, faute d'accès aux hôpitaux.

Le coup d'Etat a suscité des explosions de joie à Conakry

Les militaires ont également commencé mardi à démanteler les postes mixtes armée/gendarmerie/police installés sur les principaux axes de la capitale, notamment en banlieue, qui permettaient au régime Condé, selon ses détracteurs, de juguler les manifestations.

Une coalition de l'opposition dirigée par le principal adversaire de M. Condé, l'ex-premier ministre Cellou Dalein Diallo, a exprimé son soutien au nouveau pouvoir militaire, l'exhortant à oeuvrer en priorité à «la mise en place d'institutions légitimes capables» de «conduire rapidement le pays à la réconciliation nationale et à l'instauration de l'Etat de droit».

Le coup d'Etat, après des mois de crise politique et socio-économique aggravée par la pandémie de Covid-19, a suscité des explosions de joie à Conakry. (ats/jch)

Et pendant ce temps-là, à Berne: Session des femmes, deuxième acte!

Plus d'articles Actu

Un géant de l'immobilier vacille en Chine et les marchés mondiaux chutent

Link zum Artikel

La rentrée universitaire a commencé! Fâchés, des étudiants résistent

Link zum Artikel

«Un jour, ces molosses vont tuer quelqu'un du village»

Link zum Artikel

Vous planifiez vos vacances d'automne? Ce que vous devez savoir

Link zum Artikel

Le jour où Lionel Messi a refusé de laisser sa place

Link zum Artikel

Entrer en Suisse devient plus compliqué, 15 choses à savoir à ce propos

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

Fin tragique pour un basejumper dans le canton de Berne

Un basejumper a fait une chute mortelle lundi matin à Lauterbrunnen (BE) après avoir sauté en wingsuit depuis la plateforme «High La Mousse», selon de premiers éléments. L'équipe d'Air-Glaciers, dépêchée immédiatement sur place, n'a pu que constater son décès.

L'homme n'était pas accompagné, indique lundi soir la police cantonale bernoise, qui a reçu l'information de l'accident à 11h10. Il existe des indices concrets quant à l'identité de la victime, mais elle n'a pas encore été …

Lire l’article
Link zum Artikel