DE | FR

Un technicien porte plainte contre Baldwin pour négligence

Les ennuis s'accumulent pour l'acteur Alec Baldwin.
Les ennuis s'accumulent pour l'acteur Alec Baldwin.Image: sda
Les ennuis s'accumulent pour l'acteur américain. Un membre de l'équipe de tournage présent lors du coup fatal accuse Alec Baldwin d'avoir provoqué la mort de sa collègue par mégarde.
11.11.2021, 05:1711.11.2021, 08:25

Un technicien présent lors du tir accidentel d'Alec Baldwin qui a coûté la vie à une cinéaste sur le tournage de «Rust» a porté plainte, mercredi, à Los Angeles, pour «négligence» contre l'acteur, la production et l'armurière du film. Elle s'est, de son côté, dite victime d'un «coup monté».

Serge Svetnoy, chef éclairagiste du film, se trouvait à côté de l'acteur lorsque ce dernier a actionné un revolver qu'on lui avait présenté comme inoffensif lors d'une répétition.

Que de rebondissements dans cette affaire 👇

Une «détresse émotionnelle grave»

Le technicien affirme dans sa plainte avoir été assourdi par la détonation du revolver, si proche qu'il dit avoir senti le souffle et des résidus de poudre sur son visage. Selon son récit, il s'est ensuite précipité au chevet d'Halyna Hutchins pour l'aider, tandis qu'elle sombrait dans l'inconscience. Le technicien dit avoir subi une «détresse émotionnelle grave».

«Il n'y avait aucune raison pour qu'une balle réelle se trouve dans ce revolver ou où que ce soit sur le tournage de 'Rust'. La présence d'une balle dans un revolver représente une menace mortelle pour tous ceux qui se trouvent à proximité.»
Les détails de plainte de Serge Svetnoy

L'assistant réalisateur également visé par la plainte

Sont notamment visés l'assistant réalisateur David Halls, qui avait remis l'arme à Alec Baldwin en l'informant qu'elle était inoffensive et l'armurière du tournage, Hannah Gutierrez-Reed, qui avait la responsabilité des armes à feu utilisées par l'équipe.

De son côté, l'assistant réalisateur David Halls a déclaré aux policiers qu'il «aurait dû vérifier» que toutes les cartouches dans le revolver utilisé étaient factices, mais a reconnu qu'il ne l'avait «pas fait». (ats/jch)

Un peu d'humour: «Maman?» Jacinda Ardern interrompue par sa fille en direct sur Facebook

L'actu' internationale, jour et nuit, c'est par ici:

Hillary Clinton pourrait-elle être candidate en 2024 face à Trump?

Link zum Artikel

Le président de Credit Suisse pensait être au-dessus des règles Covid-19

Link zum Artikel

Il ne manquait plus qu'un restaurant NFT à New York, le voici

Link zum Artikel

Les îles Tonga sont coupées du monde réel et virtuel à cause d'un volcan

Link zum Artikel
600 messages en 2 heures: la redoutable méthode des harceleurs antivax
Huit personnes soupçonnées d'avoir harcelé des personnalités pro-vaccin vont être jugées en France. Elles appartiendraient au sulfureux réseau antivax «V_V», dont les actions vont jusqu'au sabotage. Explications.

Ils sont soupçonnés d'appartenir à un réseau de harceleurs en ligne de mouvance antivax, connu sous le nom de «V_V». Interpellés mardi en France, deux hommes et six femmes seront jugés dans les jours à venir à Paris.

L’article