DE | FR
Des passagers attendent dans la file d'enregistrement à l'aéroport international de Düsseldorf à Düsseldorf, en Allemagne, le 26 mars 2021.
Des passagers attendent dans la file d'enregistrement à l'aéroport international de Düsseldorf à Düsseldorf, en Allemagne, le 26 mars 2021.Image: sda

Des milliers d'Allemands interdits de voyager chez eux s'évadent en Espagne

Ce week-end, les Allemands se sont envolés par milliers à Majorque. Alors que le tourisme à l’intérieur de l'Allemagne est interdit, le boom de ces vols à l'étranger a agacé le gouvernement.
29.03.2021, 11:2329.03.2021, 15:05

S'envoler à l’étranger pour les vacances de Pâques semble compliqué pour beaucoup de personnes dans le monde en ce moment. Mais pas pour les Allemands. Depuis samedi, 140 avions en provenance du pays sont arrivés sur le sable chaud de Palma de Majorque. D'autres seraient encore attendus cette semaine.

Paradoxe: l'une des mesures mises en place par le gouvernement d'Angela Merkel afin de lutter contre la propagation du coronavirus comprend notamment l'interdiction des voyages au sein de l'Allemagne. Ce tourisme de masse vers les îles Baléares créée donc la controverse et incite Berlin à envisager des mesures plus drastiques.

Plus d'articles à propos des vacances:

Nouvelle restriction dès le 30 mars

Le 14 mars, le gouvernement fédéral allemand a retiré Majorque et les autres îles Baléares de la liste des zones à risque. Ceci, après que l'incidence sur sept jours soit tombée à 28,71, soit bien en deçà de la valeur limite fixée à 50 en Allemagne.

«Partir à l'étranger durant les vacances de Pâques n'est tout simplement pas responsable étant donnée la situation actuelle»
Helge Braun, ministre de la Chancellerie allemande Bild am Sonntag

La porte-parole du gouvernement, Ulrike Demmer, a annoncé la semaine passée que l'Allemagne étudiait «la possibilité d’interdire provisoirement les voyages vers les destinations populaires à l’étranger». Pas de précisions, depuis, quant aux destinations concernées, mais l'Espagne, pays de vacances préféré des Allemands, se révèle dans le viseur.

Dans l'attente, Berlin a décidé d’imposer dès mardi 30 mars un test de détection du coronavirus aux voyageurs de retour de l’île espagnole.

(mndl)

Plus d'articles «International»

50°C à l'ombre au Canada, la faute à un «dôme de chaleur». Explications

Link zum Artikel

Détournés, abattus, sabotés, les avions sont de vraies armes politiques

Link zum Artikel

Non-vacciné? Préparez vos narines pour visiter la France cet été

Link zum Artikel

L'Italie a-t-elle un (gros) problème avec ses infrastructures?

Link zum Artikel

Israël se sent menacé par le variant Delta

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Selon Victoria Beckham, être mince, c'est démodé. Tu me lâches, oui?
Dans une récente interview pour Grazia UK, la styliste britannique a déclaré que, désormais, «les femmes veulent des seins et des fesses, et qu'être skinny, c'est démodé». Une espèce de vision pseudo body positive où, encore une fois, on finit par dire aux femmes à quoi elles doivent ressembler. C'est pas bientôt fini?

Il y a des marques qui font du greenwashing, en mode «continuez à claquer votre 3e pilier chez nous, on reverse 0,0001% pour planter des sapins dans le désert, blablabla». Il y a des entreprises qui mettent leur logo aux couleurs de l'arc-en-ciel durant le mois des fiertés pour soutenir la communauté LGBTQIA+ alors qu'elles s'en tamponnent le coquillard le reste de l'année.

L’article