International
Amérique du sud

Panama: le mariage homosexuel «n'est pas un droit humain»

Au Panama, le mariage homosexuel «n'est pas un droit humain»

epa10034352 Hundreds of people participate in the LGBTI+ Pride march, in Panama City, Panama, 25 June 2022. EPA/Bienvenido Velasco
Des centaines de personnes participent à la marche des fiertés LGBTI, à Panama City, au Panama.Image: sda
Dans ce pays d'Amérique latine, les normes imposées par le Code de la famille réservent le mariage à l'union d'un homme et d'une femme.
02.03.2023, 04:4202.03.2023, 06:49
Plus de «International»

La Cour suprême du Panama a rejeté la reconnaissance du mariage homosexuel, dans un arrêt communiqué mercredi. Elle estime que celui-ci «n'entre ni dans la catégorie d'un droit humain ni d'un droit fondamental».

«Le droit au mariage égalitaire n'est rien de plus qu'une aspiration qui, bien que légitime pour les groupes concernés, n'entre ni dans la catégorie d'un droit humain ni d'un droit fondamental».
L'arrêt de la Cour, en date du 16 février

La Cour Suprême panaméenne était saisie depuis 2016 de plusieurs recours émanant de couples homosexuels contre le Code de la famille, qui ne reconnaît que le mariage entre un homme et une femme. Les couples demandeurs invoquaient l'inconstitutionnalité de ces dispositions pour demander la reconnaissance de leur mariage célébré dans d'autres pays.

Cependant, «en dépit de changements qui peuvent intervenir dans la réalité», le mariage homosexuel «ne jouit pas d'une reconnaissance conventionnelle et constitutionnelle» au Panama, selon l'arrêt approuvé par six des neuf magistrats de la Cour.

Les normes imposées par le Code de la famille réservant le mariage à l'union d'un homme et d'une femme «sont objectives et rationnellement justifiées par l'intérêt général de donner la préférence à ces unions qui peuvent fonder des familles, préserver l'espèce humaine et par conséquent la société», selon la Cour Suprême du Panama. (ats/jch)

Eric Amato de Dialogai réagit au oui au mariage pour tous
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Les soldats de Poutine ont de la peine à se comprendre
L'armée russe recrute des mercenaires étrangers pour soutenir sa guerre en Ukraine. Mais les barrières linguistiques compliquent leur efficacité et donnent lieu à des situations étonnantes.

Pour continuer à progresser en Ukraine, l'armée russe utilise de plus en plus de mercenaires étrangers. Promettant de gros salaires et la citoyenneté russe, le Kremlin a notamment recruté de nombreux Népalais. Grâce aux réseaux des mercenaires de Wagner, de plus en plus d'Africains arrivent aussi sur le front. Mais ces nouvelles troupes semblent davantage lutter contre les barrières linguistiques que contre l'Ukraine.

L’article