DE | FR
L'étude a ainsi mis en lumière le fait qu’être à la fois jeune et stressé augmenterait les chances d’avoir de meilleures relations au lit.
L'étude a ainsi mis en lumière le fait qu’être à la fois jeune et stressé augmenterait les chances d’avoir de meilleures relations au lit.Image: shutterstock

Plus vous avez peur d'attraper le Covid, plus vous êtes chaud au lit

La crainte de la pandémie s'est avérée plutôt positive pour la vie sexuelle des couples. C'est une étude qui le dit.
27.10.2021, 12:2027.10.2021, 14:58

A ceux qui pensaient que le Covid avait rompu tous les liens physiques entre les humains durant la crise sanitaire, vous l'avez dans le nez! Et les chercheurs d'une étude américaine publiée en août dernier aussi.

Alors que ces derniers voulaient prouver que la pandémie avait effectivement mis à mal la libido des couples, ils ont fait face à un résultat plus qu'étonnant. Selon leur analyse, réalisée sur 288 participants en relation sérieuse, plus un couple craindrait d'attraper le Covid, plus celui-ci présenterait de désir sexuel.

«Jeune et stressé», la recette du bonheur sexuel?

L'explication derrière cette plénitude charnelle résiderait, en fait, dans les nouvelles pratiques que les inquiets du Covid ont dû adopter pour continuer à profiter de leur relation au lit, à l'ère d'une quasi fin du monde. Ces derniers se sont alors révélés plus aventureux, plus curieux, plus fougueux. Parmi les expérimentations les plus citées, on retrouve:

  • Le sexting (textos coquins).
  • Un meilleur partage des fantasmes.
  • La multiplication des nouvelles positions.

Tout le monde n'est pas d'accord

L'étude, repérée par Vice ce lundi, a ainsi mis en lumière le fait qu’être à la fois jeune et stressé augmenterait les chances de bien s'entendre dans la chambre à coucher. Elle a également souligné que le désir avait pu être galvanisé par le fait d'avoir dû passer plus de temps ensemble, durant les confinements.

Cette analyse scientifique s'oppose, néanmoins, à de nombreuses autres sur le sujet, qui ont pullulé depuis le début de la pandémie. La majorité de ces études, comme celle de la Natsal-Covid Study, tombent d'accord sur le constat suivant: la fréquence des rapports sexuels a diminué, que ce soit chez les célibataires ou chez les couples vivant ensemble. (mndl)

Etre forcé à vivre ensemble durant les confinements a, pour certains, été très compliqué

Casser des spaghettis? Un tue-l'amour pour cette femme et son mec italien

Plus d'article sur le thème «Amour»

4 conseils pour «pécho» à l’ère du Covid (oui, c’est possible)

Link zum Artikel

La moitié des jeunes ne s'identifie pas comme hétéro

Link zum Artikel

«Ma Saint-Valentin de rêve avec mon homme dans un 5 étoiles»

Link zum Artikel

Saint-Valentin: dites-lui avec des nuggets!

Link zum Artikel
La chance historique de Valérie Pécresse, favorite de la primaire à droite
Deuxième, ce jeudi, de la primaire Les Républicains derrière Eric Ciotti, Valérie Pécresse part favorite pour le second tour, dont le vainqueur sera connu ce samedi déjà. Pour la première fois peut-être, une femme représentera la droite à l'élection présidentielle.

Ciotti-Pécresse. Ces deux noms sont sortis en tête ce jeudi après-midi du premier tour de la primaire devant désigner le ou la candidate qui représentera le parti Les Républicains (LR) à l’élection présidentielle française. Michel Barnier, Xavier Bertrand et Philippe Juvin sont éliminés.

L’article