bien ensoleillé-3°
DE | FR
International
Angleterre

Grève: Le Royaume-Uni est paralysé

Commuters at a train station in London, Britain, 05 December 2022. The RMT (Rail, Maritime and Transport ) union has rejected an offer from train operators aimed at preventing strikes over Christmas,  ...
La grève des secteurs du transport, de la santé et de l'éducation rendent la situation très instable dans le pays.Image: EPA

Le Royaume-Uni est paralysé

Entre les trains annulés, le personnel hospitalier et les ambulanciers en grève, les enseignants qui restent chez eux, la situation est actuellement instable outre-Manche. Le gouvernement tente de contenir l'implosion.
08.12.2022, 05:5708.12.2022, 09:06
Jochen Wittmann, Londres / ch media

Mike Lynch, le chef du plus grand syndicat des cheminots britanniques, le RMT, vient d'annoncer des grèves supplémentaires afin d'augmenter la pression sur le gouvernement. A partir de la veille de Noël jusqu'au 27 décembre inclus, les trains resteront à quai. Les projets de voyage de millions de Britanniques sont compromis. Mike Lynch rend le gouvernement responsable de ces perturbations.

Le conflit ferroviaire n'est pas le seul à agiter le royaume. Une vague de grèves s'abat sur les Britanniques. Jusqu'aux fêtes de fin d'année, il ne se passera pas un jour sans que quelqu'un ne se mette en grève quelque part. En effet, les infirmières, les ambulanciers, les pompiers, les professeurs d'université, les facteurs, les enseignants, les bagagistes, les chauffeurs de bus et d'autres encore prévoient de cesser de travailler.

On estime à 1,2 million le nombre de jours de travail perdus. En Suisse, à titre de comparaison, 2004 a été l'année où le nombre de grèves a été le plus élevé au cours des 35 dernières années. Notre pays avait perdu à peine 39 000 jours de travail.

2 milliards de francs perdus en quelques heures

Le RMT est en conflit avec les employeurs de Network Rail, le gestionnaire du réseau ferroviaire britannique, et de plusieurs compagnies ferroviaires. Mike Lynch demande une augmentation de salaire en raison de l'inflation qui se monte à 11,1% en Angleterre. La dernière offre des employeurs était une augmentation de 5% cette année et de 4% l'année prochaine. Mike Lynch a promis de faire voter sur cette question, mais conseille de ne pas accepter l'offre.

Dès la semaine prochaine, plus de 40 000 membres du RMT devraient paralyser le trafic lors de deux grèves de 48 heures. Le préjudice pour l'économie nationale est estimé à 1,7 milliard de livres (l'équivalent de 1,95 milliard de francs).

L'industrie ferroviaire n'a pas de marge de manœuvre financière pour pouvoir satisfaire le syndicat. Les lockdowns en raison du Covid-19 ont eu de graves conséquences sur le trafic ferroviaire, et l'Etat a dû aider avec des subventions d'environ 16 milliards de livres. Selon Mike Lynch, le ministère des Transports, Mark Harper, a mis fin à un accord avec les entreprises ferroviaires. Mark Harper avait au préalable rejeté les augmentations de salaire à hauteur de l'inflation, les jugeant «inabordables».

Le gouvernement veut éviter l'implosion

Le gouvernement veut éviter autant que possible une spirale inflationniste alimentée par les augmentations de salaire. Actuellement, le taux d'augmentation des salaires dans le secteur public est de 2,3% et de 6,8% dans le secteur privé. Les caisses de l'Etat ne permettent pas d'aller au-delà. Le journaliste James Forsyth a argumenté dans le Times:

«Si tous les salaires du secteur public étaient ajustés à l'inflation, cela coûterait 18 milliards de livres supplémentaires»

Une somme qui ne pourrait être financée que par des coupes dans les dépenses publiques, qui font déjà l'objet d'un programme d'austérité, ou par des augmentations d'impôts. Par exemple, une hausse de 3% de l'impôt sur le revenu, que le gouvernement conservateur veut éviter, car il a catégoriquement exclu une telle mesure dans son dernier programme électoral.

Le gouvernement résiste de toutes ses forces à la pression du syndicat RMT afin d'éviter que la digue ne saute en cas de nouvelles grèves dans le secteur public.

La grève se transpose à d'autres secteurs

Le conflit entre les employés et l'État risque bientôt d'atteindre un point culminant. Pour la première fois dans son histoire plus que centenaire, le Royal College of Nursing (RCN) appelle ses membres à la grève. Les 15 et 20 décembre, près de 100 000 infirmières ne se rendront pas au travail. Ce mouvement sera coordonné avec une grève des ambulanciers et d'autres employés du système de santé public National Health Service (NHS).

Une grève dans le milieu hospitalier est délicate. Le RCN assure que les soins intensifs seront maintenus, mais la grève aura certainement un impact direct sur la santé de nombreux patients. Néanmoins, le mouvement social des infirmières est approuvé par l'opinion publique, avec 65% de soutien dans les sondages.

Le RCN condamne le gel des salaires de ses membres, qui a débuté avec l'arrivée du gouvernement conservateur en 2010. L'organisation demande une augmentation des salaires de cinq points au-dessus de l'indice des prix de détail, soit 19%. Le gouvernement, quant à lui, propose 4,75%. (aargauerzeitung.ch)

Un Anglais fait une découverte au Qatar qui a de quoi intriguer

Video: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Google teste «Bard», sa propre version de ChatGPT
Microsoft, Alphabet (la maison mère de Google), mais aussi Meta et Amazon font partie des acteurs les plus importants de l'intelligence artificielle, technologie à laquelle ils consacrent des investissements colossaux.

Google a annoncé lundi le lancement en phase de test de son robot conversationnel, baptisé Bard, quelques mois après celui de ChatGPT, le logiciel de la start-up américaine OpenAI qui déchaîne les passions.

L’article