DE | FR

Apple retarde la mise en place de son outil anti pédocriminalité

In this Feb. 5, 2021 photo, an Apple store employee is shown in New York. Apple on Wednesday, Sept. 1, is relaxing rules to allow some app developers such as Spotify, Netflix and digital publishers to include an outside link so users can sign up for paid subscription accounts.  (AP Photo/Mark Lennihan)

Image: sda

La firme de Cupertino a fini par céder: la mise en place de ses nouveaux outils contre la pédopornographie, accusés de violer la vie privée, sera finalement reportée.



Apple veut prendre du temps. Le géant de l'informatique a annoncé vendredi qu'il allait retarder le lancement de ses nouveaux outils censés combattre la pédopornographie.

Dévoilés début août, ils ont été conçus pour mieux repérer les images à caractère sexuel impliquant des enfants, sur son serveur iCloud et sur la messagerie iMessage pour les comptes d'enfants liés à un abonnement familial.

Bien que l'idée a été saluée positivement, sa mise en place pratique a soulevé beaucoup de questions, notamment au sujet de la protection de la vie privée. Pour certains, ce système de surveillance peut être très facilement utilisé par un gouvernement, pour l'analyse du contenu et de recherches à titre privé.

Une lettre ouverte contre ces technologies a été signée par diverses ONG et plus de 7700 personnes, dont l'ancien informaticien de la Central Intelligence Agency (CIA) et lanceur d'alerte Edward Snowden.

Inquiétudes

Face à ces inquiétudes, Apple a décidé «de prendre du temps supplémentaire au cours des prochains mois pour recueillir des commentaires et apporter des améliorations avant de mettre en service ces importantes fonctionnalités de protection des enfants», écrit le groupe dans une note sur son site.

Apple avait annoncé initialement vouloir installer ses nouveaux outils lors des prochaines mises à jour des systèmes d'exploitation sur les iPhone, iPad, iWatch et iMac aux Etats-Unis. (ats/asi)

Ça n'a rien à voir, mais voici un pantalon de 70 mètres de long:

1 / 9
Un pantalon de 70 mètres de long présenté à Beromünster (LU)
source: sda / urs flueeler
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

Plus d'articles Actu

Un géant de l'immobilier vacille en Chine et les marchés mondiaux chutent

Link zum Artikel

La rentrée universitaire a commencé! Fâchés, des étudiants résistent

Link zum Artikel

«Un jour, ces molosses vont tuer quelqu'un du village»

Link zum Artikel

Vous planifiez vos vacances d'automne? Ce que vous devez savoir

Link zum Artikel

Le jour où Lionel Messi a refusé de laisser sa place

Link zum Artikel

Entrer en Suisse devient plus compliqué, 15 choses à savoir à ce propos

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

Les créateurs d'app ont fait plus de bénéfices que n'importe qui en 2020

Les dépenses mondiales effectuées par les utilisateurs d'applications mobiles ont atteint des sommets, atteignant près de 65 milliards de dollars.

Les boutiques en ligne opérées par Apple et Google ont vu leurs revenus s'envoler, au moment même où les géants californiens font face à l'hostilité croissante de nombreux développeurs pour les strictes conditions qu'ils imposent sur leurs plateformes.

Selon une enquête du cabinet d'études Sensor Tower publiée lundi, les dépenses liées aux applications mobiles se sont élevées à près de 65 milliards de dollars (60 milliards de francs). Une hausse de 25% par rapport à la même période l'an dernier:

La …

Lire l’article
Link zum Artikel