bien ensoleillé
DE | FR
International
armes

Des drones kamikazes iraniens frappent durement les Ukrainiens

Des drones kamikazes iraniens auraient durement frappé les Ukrainiens

Lancement d'un Shahed-136 lors d'un vol d'essai en Iran : Le drone Kamikaze devrait pouvoir parcourir 2 500 kilomètres chargé d'explosifs.
Lancement d'un Shahed-136 lors d'un vol d'essai en Iran : Le drone Kamikaze devrait pouvoir parcourir 2500 kilomètres chargés d'explosifs.Image: Capture d'écran/Youtube@UkrainianMilitaryYouTube
Les drones de combat iraniens ont atteint le champ de bataille ukrainien. Contre ces véritables tueurs volants, il n'y a malheureusement pas grand-chose que les soldats puissent faire.
25.09.2022, 11:43
Un article de
t-online

Mi-juillet, le gouvernement américain a rapporté pour la première fois que la Russie avait commandé des centaines de drones de combat à son allié iranien afin de les utiliser dans la guerre contre l'Ukraine. Depuis, ces tueurs volants sont apparemment régulièrement utilisés sur le champ de bataille. La nouvelle arme russe ralentit la progression ukrainienne dans la reconquête des territoires occupés par la Russie.

La semaine dernière, le ministère ukrainien de la Défense a publié, pour la première fois, des images des débris d'un drone iranien de type Shahed-136. Le nom russe Geran-2 est inscrit sur les débris, mais un examen plus approfondi des composants a prouvé une fabrication iranienne. Le drone a été abattu par les forces ukrainiennes près de Kupiansk, dans la région de Kharkiv, a-t-on appris de Kiev.

Déjà plusieurs attaques du Shahed-136

La défense contre les drones iraniens semble échouer. Le Wall Street Journal rapporte, en se référant au commandant d'une unité d'artillerie ukrainienne, plusieurs attaques russes avec le Shahed-136, également dans la région de Kharkiv. Rien que la semaine dernière, l'unité aurait perdu quatre obusiers automoteurs et deux véhicules blindés de transport de troupes.

Lors d'une attaque test avec un Shahed-136 le mois dernier, les Russes ont, en outre, détruit un canon de 155 millimètres de type M777 fourni par les Etats-Unis, rapporte le commandant dans le Wall Street Journal.

Le Shahed-136 peut parcourir jusqu'à 2500 kilomètres chargés d'explosifs avant de s'écraser sur une cible. Les spécialistes parlent pour ce type d'arme de «loitering munition», ce qui signifie munition «rôdeuse» ou «vagabonde». Avec une longueur de 3,5 mètres et une envergure de 2,5 mètres, le Shahed-136 est très maniable, et sa faible hauteur de vol rend la défense encore plus difficile. Scott Crino, un expert américain de l'armée de l'air précise:

«Une fois qu'un Shahed-136 est fixé sur sa cible, il est quasiment impossible de l'intercepter»

Connu pour être le «tueur d'Aramco»

Ces caractéristiques ont déjà fait du Shahed-136 une arme redoutable dans d'autres conflits. Ainsi, l'attaque du pétrolier MT Mercer Street, dans le golfe d'Oman, en juillet 2021, aurait été menée avec un Shahed-136, rapporte le militaire de carrière et chercheur en guerre autrichien Markus Reisner dans le portail spécialisé zenith. Selon lui, l'attaque des installations pétrolières saoudiennes près du circuit de Formule 1 de Djeddah en mars a également été menée avec un Shahed-136, ce qui lui a valu le nom de «tueur d'Aramco», du nom du groupe pétrolier public saoudien.

Dans la guerre contre l'Ukraine, la Russie utilise apparemment le Shahed-136 de manière très habile en combinaison avec ses capacités en matière de guerre électronique. Ainsi, la Russie peut berner le radar ukrainien pour faire voler le drone «comme sur un 'tapis volant' en direction de sa cible», écrit le chercheur Markus Reisner. Une autre possibilité serait de faire décoller les Shahed-136 en binôme, l'un des drones s'attaquant à une station radar et le second à un char ou à une pièce d'artillerie par exemple. Jusqu'à présent, les drones sont surtout utilisés là où l'armée russe ne peut plus recourir à ses troupes en raison de la percée ukrainienne.

Organiser la riposte

«En utilisant les drones iraniens, la Russie est en mesure de poursuivre, voire d'intensifier, sa guerre d'usure stratégique contre l'Ukraine», décrit Markus Reisner à propos de la menace. Selon le Wall Street Journal, l'Ukraine a déjà demandé au gouvernement américain une technologie anti-drones moderne pour contrer la menace du Shahed-136.

Le nombre de drones iraniens déjà livrés à la Russie, ou commandé et en passe d'être acheminé, n'est pas connu. Le pays dispose de l'une des plus grandes flottes de drones de la région, une flotte qui, selon des informations israéliennes, comprend au moins 48 modèles, dont certains sont basés sur des productions américaines interceptées. En revanche, la flotte de drones russes ne peut guère rivaliser à elle seule avec les capacités ukrainiennes dans ce domaine.

Sources consultées:

((t-online,mk ))

Ukraine: la Russie aurait frappé un village avec des bombes incendiaires

Video: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Harry et Meghan sur Netflix: comment Charles III se prépare à une «guerre»
Entre un documentaire explosif et un livre brûlant, voici comment le Palais entend préserver sa réputation devant l'imminence des attaques.

Si le doute était encore permis, le trailer de Harry&Meghan l'a balayé en très exactement une minute et dix-sept secondes: le duc et la duchesse de Sussex ont ouvert les hostilités. L'assaut contre Buckingham Palace est lancé.

L’article