International
Art

Un autoportrait de Frida Kahlo visible pour la première fois

Un autoportrait de Frida Kahlo visible pour la première fois en 25 ans

FILE - A staff member poses for photographs with the Mexican painter Frida Kahlo's 1949 self-portrait "Diego y yo", Diego and I, at Sotheby's auction house in London, Thursday, Oct ...
L’œuvre présente le regard intense caractéristique des autoportraits de la peintre mexicaine.Image: sda
A ce jour, ce tableau est l’œuvre latino-américaine la plus chère de l'histoire.
25.08.2022, 04:3025.08.2022, 06:00
Plus de «International»

Un autoportrait emblématique de Frida Kahlo est exposé pour la première fois depuis un quart de siècle dans un musée, à Buenos Aires.

Diego y yo (Diego et moi), réalisé par Frida Kahlo en 1949, avait été acquis en novembre pour 34,9 millions de dollars aux enchères à New York, pour la «collection Eduardo F. Costantini», le chef d'entreprise et collectionneur argentin, fondateur du musée des arts latino-américains (Malba) de Buenos Aires.

Mal-être

Le tableau sera à partir de vendredi la principale attraction de l'exposition «Tercer Ojo» (troisième œil), où Eduardo Costantini présentera sa collection privée, avec également des œuvres du Cubain Wifredo Lam, des Mexicains Miguel Covarrubias et Rosa Rolanda et du Brésilien Vicente do Rego Monteiro.

Diego y yo, une huile sur isorel, présente le regard intense caractéristique des autoportraits de Kahlo. Sur son front apparaît le visage de son époux, le peintre Diego Rivera, au-dessus des yeux noirs de Kahlo, d'où coulent quelques larmes. Rivera s'était à l'époque rapproché d'une célèbre actrice mexicaine, source du mal-être que Kahlo exprime dans le tableau.

L'exposition du Malba, présentée mercredi à la presse, propose plus de 240 œuvres, dont bon nombre n'avaient pas été exposées au public depuis près d'une trentaine d'années. C'est le cas de Diego y yo, depuis 1998, a souligné Eduardo Costantini.

En s'adjugeant pour 34,9 millions de dollars chez Sotheby's, Diego y yo, auparavant aux mains d'un collectionneur, était devenu de loin le tableau latino-américain le plus cher de l'histoire, surpassant le record de Diego Rivera, pour un tableau (Los rivales, 1931) vendu 9,76 millions de dollars aux enchères en 2018. (sda/ats/afp)

À force de voir ses usagers s'envoler, ce toboggan géant a dû fermer
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Elections législatives: Kilian Mbappé «contre les extrêmes»
Une campagne-éclair s'est ouverte, en France, avant le premier tour des législatives anticipées le 30 juin. Les infos les plus chaudes, c'est par ici 👇
L’article