ciel clair-3°
DE | FR
International
Asie

Les Philippines interdisent les mariages d'enfants

Le mouvement Gabriela est une organisation philippine qui milite pour les droits des femmes.
Le mouvement Gabriela est une organisation philippine qui milite pour les droits des femmes.source: keystone

Le mariage des enfants est désormais interdit aux Philippines

Le pays se plie désormais aux conventions internationales relatives aux droits des femmes et des enfants en matière de mariage.
06.01.2022, 18:3007.01.2022, 07:46

Le mariage d'enfants a été interdit aux Philippines, en vertu d'une loi entrée en vigueur jeudi dans ce pays où une fille sur six se marie avant l'âge de 18 ans. Rendu jeudi, le texte de loi stipule:

«L'Etat (...) considère le mariage d'enfant comme une pratique maltraitante des mineurs parce qu'elle avilit, dégrade et rabaisse la valeur intrinsèque et la dignité de l'enfant»
  • Une Philippine sur six est mariée avant l'âge de 18 ans.
  • Plan International, un groupe de défense des droits basé au Royaume-Uni qui a fait campagne pour l'adoption de cette loi classe les Philippines au douzième rang mondial en ce qui concerne le nombre de mariages d'enfants conclus sur son sol.

Qu'est-ce qui va changer ?

Désormais, quiconque épouse une personne de moins de 18 ans ou cohabite avec elle, ou arrange ou célèbre de telles unions, est passible de douze ans de prison.

Selon le gouvernement philippin, la loi est conforme aux conventions internationales relatives aux droits des femmes et des enfants. Ana Maria Locsin, directrice pour les Philippines de Plan International, s'est félicitée de la nouvelle loi:

«Le mariage des enfants est une pratique néfaste qui peut avoir un impact durable tout au long de la vie des filles et des garçons. Elle les prive du droit d'être à l'abri de la violence, du droit à l'éducation et des droits sexuels et de santé reproductive.»

Période de transition

Certaines dispositions de la loi resteront, toutefois, en suspens pendant un an pour les communautés musulmanes et indigènes, où les fiançailles et les mariages d'enfants sont relativement fréquents. Pourquoi? La période de transition a pour but de donner au gouvernement le temps de convaincre les adeptes de cette pratique d'y renoncer.

Comment ça se passe, aux Philippines ?

Les Philippines, pays majoritairement catholique, comptent une importante minorité musulmane qui vit principalement dans le sud du pays.

Petit point géographie 👇

Les Philippines se situent en Asie du Sud-Est et comptent plus de 7000 îles.
Les Philippines se situent en Asie du Sud-Est et comptent plus de 7000 îles.shutterstock

Dans la région autonome musulmane de l'île méridionale de Mindanao, le vice-président du parlement local, Ziaur-Rahman Adiong, a indiqué que plusieurs membres de son assemblée avaient tenté de convaincre le président Rodrigo Duterte d'opposer son veto à la loi, sans succès.

Dans cette région, une loi de 1977 autorise les Philippins musulmans à se marier lorsqu'ils atteignent la puberté, définie pour les femmes à la date de leurs premières règles. Le vice-président déclare:

«Nous comprenons que le mariage d'enfants ne soit pas populaire dans plusieurs secteurs du pays, mais nous devons aussi considérer les différentes définitions de la 'puberté' en fonction de ce que dit la loi et en fonction de la perspective islamique.»

Les mariages d'enfants en déclin

Plus de 500 millions de filles et de femmes actuellement en vie dans le monde ont été mariées dans leur enfance, les taux les plus élevés étant enregistrés en Afrique subsaharienne et en Asie du Sud, rappelle un rapport du Fonds des Nations unies pour l'enfance (Unicef) publié en 2021.

Des données récentes indiquent toutefois que les mariages d'enfants sont généralement en déclin à travers le monde. (jug/ats/)

Rassemblement à Genève pour le mariage pour tous

1 / 9
Rassemblement à Genève pour le mariage pour tous
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

La situation des femmes en Afghanistan est toujours aussi grave.

Video: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
«Gerasimov est le général de la dernière chance pour la Russie»
Un décret publié par Moscou met en place différentes mesures visant à discipliner les soldats russes. Julien Grand, rédacteur en chef adjoint de la Revue militaire suisse, décrypte les objectifs du Kremlin.

Le ministère russe de la Défense a publié fin 2022 un décret ayant pour objectif la reprise en main de la discipline des troupes. L'arrêt réhabilite une pratique abandonnée depuis 20 ans: les prisons militaires, ou gaouptvakhty.

L’article