DE | FR

Mais il fait quoi dans le métro de Hong Kong ce petit sanglier?

twitter
Un marcassin s'est promené hier dans le réseau de transports de la mégalopole asiatique. Il a fallu dérouter une rame pour l'attraper.
19.06.2021, 10:3520.06.2021, 09:56

Un jeune sanglier sauvage – marcassin dans le jargon – a fait le régal des habitants de Hong Kong en empruntant le métro à deux reprises, tout en étant traqué à travers le port de la ville. Il a finalement été capturé par des agents du département de l'agriculture.

Le quadrupède s'est faufilé vendredi après-midi sous les barrières de contrôle des billets de la station de métro Quarry Bay, puis est parvenu à monter à bord d'une rame. Une vidéo le montre dans une rame à moitié remplie, au milieu de passagers médusés, tandis qu'un employé tente en vain de le capturer avec une bâche 👇.

Selon des responsables, l'animal est descendu quelques arrêts plus loin avant de prendre place dans une seconde rame de métro.

Cette seconde rame a été déroutée vers un dépôt de trains, où des agents du département de l'agriculture sont parvenus à appréhender le sanglier vagabond. L'animal a ensuite été relâché dans la nature.

Mais il vient d'où ce sanglier?

Célèbre pour la densité de ses gratte-ciels, Hong Kong dispose également de montagnes subtropicales et de parcs, dans lesquels abondent les sangliers d'Eurasie. 👇

Image: sda

Des sangliers ont ainsi été filmés en train de courir près de véhicules sur des routes, parcourant des plages, remplies de baigneurs prenant des bains de soleil, ou encore reniflant le tarmac de l'aéroport international de la ville. L'un d'eux est même tombé à travers le plafond d'un magasin de vêtements pour enfants. (ats/jah)

0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Le danger a-t-il augmenté? 10 questions sur la menace nucléaire russe
Vladimir Poutine a ouvertement menacé d'utiliser ses armes nucléaires. Alexander Bollfrass, expert militaire, explique l'ampleur du danger et quelles armes pourraient être utilisées.

«Nous ne bluffons pas», a déclaré Poutine, cette semaine, en s'adressant à l'Occident. Il ne l'a pas explicitement dit, mais le message est passé: la Russie est prête à utiliser l'arme nucléaire si elle estime que son intégrité territoriale est menacée.

L’article