DE | FR
Image: Shutterstock

L'Australie laisse Caitlyn Jenner entrer dans le pays, mais pas ses concitoyens

De nombreuses stars ont été récemment autorisées à entrer au pays des kangourous, alors que des milliers d'Australiens sont bloqués à l'étranger.
19.07.2021, 12:0519.07.2021, 17:24

A cause du variant Delta, seuls 3000 passagers aériens sont autorisés à entrer chaque semaine en Australie. Ainsi, de nombreux citoyens australiens sont bloqués à l'étranger, incapables de rentrer chez eux.

Et pourtant, la star de la télé-réalité et candidate au poste de gouverneur de Californie, Caitlyn Jenner, a pu, quant à elle, rentrer sur le territoire des kangourous, sans aucune restriction, citant notamment des raisons professionnelles.

« C’est ridicule. Il y a des vols qui reviennent sans aucune personne à bord en raison d'un plafond du nombre voyageurs, mais Caitlyn Jenner, elle, peut voler à l'intérieur du pays.»
Paul Murray, animateur de la chaîne australienne Sky Information

Une journaliste déportée pour non-respect des mesures

Une star de la télévision britannique, Katie Hopkins, en Australie pour participer à l'émission «Celebrity Big Brother», va devoir rentrer chez elle plus tôt que prévu. La raison? Elle s'est vantée d'avoir esquivé les règles de quarantaine en vigueur sur l'île-continent. L'Australie a annulé son visa, avant de la déporter avec effet immédiat.

«C'est clairement quelqu'un que nous ne voulons pas garder dans ce pays une minute de plus que nécessaire»
Karen Andrews, ministre de l'Intérieur

Malgré les restrictions, d'autres célébrités ont été autorisées à entrer en Australie tout au long de la pandémie, en raison des taux relativement faibles de COVID-19 dans le pays. Parmi les stars autorisées à entrer dans le pays, depuis la fermeture de la frontière, on retrouve Matt Damon, Natalie Portman et Rita Ora, selon le média ABC.

(jch)

«Derrière mon succès sur TikTok, il y a une sorte de paranoïa»

Video: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Voici ce qui arrive aux Ukrainiens triés dans des «centres de filtration»
Près de trois millions d'Ukrainiens – dont 400 000 enfants – vivant sur la partie occupée de leur pays ont été amenés en Russie. Le Kremlin parle «d'aide humanitaire», l'Ukraine de «déportation». Au cœur du débat: les «centres de filtrage».

Interrogé, torturé, déporté: dans les «centres de filtration», la Russie décide du sort d'une partie de la population ukrainienne. C’est en tout cas ce que montrent des témoignages ainsi que les données des services de renseignements américains. Mais que se passe-t-il réellement dans ces centres dits «de filtration» dans l'est de l'Ukraine et l'ouest de la Russie?

L’article