DE | FR

8000 vols annulés dans le monde ce week-end à cause d'Omicron

Environ 7900 vols ont été annulés par les compagnies aériennes à travers le monde, le week-end de Noël, à cause du variant Omicron.
Environ 7900 vols ont été annulés par les compagnies aériennes à travers le monde, le week-end de Noël, à cause du variant Omicron.Image: sda
Des dizaines de milliers de passagers de compagnies aériennes ont été touchés par l'annulation de vols, en raison de la pénurie de personnel, due à l'augmentation des cas de Covid-19.
27.12.2021, 04:5227.12.2021, 06:08

Environ 7900 vols ont été annulés par les compagnies aériennes à travers le monde le week-end de Noël, le variant Omicron du Covid-19 poursuivant sa progression fulgurante pendant les fêtes, avec notamment des pilotes en quarantaine. Les perturbations devraient se poursuivre lundi (au moins 800 vols menacés d'annulations) et mardi (170 à ce stade).

Les raisons

Outre les milliers de liaisons aériennes internationales ou intérieures annulées, des dizaines de milliers de vols ont enregistré des retards entre vendredi et dimanche, au grand dam de ceux qui voulaient renouer cette année avec les déplacements pour les fêtes, après un Noël 2020 frappé de plein fouet par la pandémie.

«Le pic de cas d'Omicron à travers le pays (les Etats-Unis) cette semaine a eu un impact direct sur nos équipages et les personnes qui gèrent nos opérations»
La compagnie United Airlines

La météo a aussi joué un rôle dans les perturbations aux Etats-Unis: dans l'Ouest, des tempêtes de neige et des fortes baisses de températures annoncées, compliquant encore davantage une situation déjà chaotique.

La pandémie a notamment entraîné un manque de personnel navigant. Des pilotes, hôtesses de l'air et d'autres membres du personnel ont dû être mis en quarantaine après avoir été exposés au Covid. Des compagnies comme Lufthansa, Delta, United Airlines, Alaska Airlines, JetBlue ou encore British Airways ont donc été contraintes d'annuler des vols.

Et les autres compagnies, dont Swiss?

Swiss va pour sa part supprimer quelque 2900 vols de son horaire d'hiver, soit 8% de l'ensemble. Quelque 1200 vols ont déjà été annulés ces dernières semaines, et 1700 doivent encore l'être, surtout entre mi-janvier et fin mars.

Durant ce long week-end, les compagnies aériennes chinoises, en particulier China Eastern et Air China, ont, à elles seules, supprimé plus de 2000 vols, dont un grand nombre reliant Xi'an, où 13 millions d'habitants sont confinés.

Dans ce pays qui applique depuis l'an passé une «stratégie zéro Covid», la ville de Xi'an a annoncé dimanche une désinfection «totale» et durci les restrictions, au moment où la Chine enregistre un nombre record de contaminations au Covid-19 depuis 21 mois, à quelques semaines des Jeux olympiques de Pékin (4-20 février).

Les croisières aussi

En mer aussi, le coronavirus a frappé des vacanciers. Selon le quotidien Washington Post, plusieurs navires se sont vu refuser l'escale dans plusieurs ports des Caraïbes. Carnival Cruises a confirmé qu'un «petit nombre à bord avait été isolé en raison d'un test positif au Covid».

Selon le CDC, la principale agence de santé publique aux Etats-Unis, plus de 60 navires de croisière faisaient dimanche l'objet d'enquêtes par les autorités sanitaires américaines, après l'apparition de cas de Covid-19 à bord. Ces 60 navires ont atteint le «seuil» fixé par les CDC pour mériter une telle enquête, est-il précisé sur le site de l'agence. (ats/jch)

Rien à voir, mais Joe Biden s'est fait insulter en direct via une expression codée

L'actu' internationale, jour et nuit, c'est par ici:

Hillary Clinton pourrait-elle être candidate en 2024 face à Trump?

Link zum Artikel

Le président de Credit Suisse pensait être au-dessus des règles Covid-19

Link zum Artikel

Il ne manquait plus qu'un restaurant NFT à New York, le voici

Link zum Artikel

Les îles Tonga sont coupées du monde réel et virtuel à cause d'un volcan

Link zum Artikel
L’ex-ministre de l'Intérieur de Sarkozy a été condamné à 8 mois de prison
L’ex-secrétaire général Claude Guéant, ainsi que quatre anciens conseillers et collaborateurs de Nicolas Sarkozy, ont été jugés pour favoritisme et détournement de fonds publics.

L’ex-ministre de l’Intérieur, Claude Guéant, était jugé ce vendredi pour l’affaire des sondages de l’Elysée. Il a été condamné à huit mois de prison ferme avec mandat de dépôt ce vendredi par le tribunal judiciaire de Paris, rapporte Le Parisien.

L’article