DE | FR

Appel à un «printemps révolutionnaire» en Birmanie

REMOVES WRONG NAME OF PHOTOGRAPHER - Anti-coup protesters flash the three-finger salute and chant slogans during a demonstration against the military coup in the rain at Pabedan township in Yangon, Myanmar, Friday, April 30, 2021. (AP Photo)

Vendredi dernier ces manifestants contre la junte militaire ont défilé sous la pluie. Image: sda

Des milliers de personnes ont manifesté, dimanche, dans plusieurs régions de Birmanie, trois mois après le coup d'Etat de la junte contre le gouvernement civil.



Depuis février, malgré une répression sanglante, des manifestations quasi quotidiennes ébranlent la Birmanie, une vaste campagne de désobéissance civile – avec des milliers de travailleurs grévistes – paralyse des secteurs entiers de l'économie et des opposants, passés dans la clandestinité, ont formé un gouvernement de résistance.

Des rassemblements se sont encore formés, dimanche matin, très tôt à Rangoun, des manifestants radicaux appelant à l'avènement d'un «printemps révolutionnaire». Des jeunes se sont notamment rassemblés à un carrefour de la capitale économique avant de défiler rapidement dans les rues. Ils se sont vite dispersés pour éviter l'affrontement avec les forces de sécurité.

«Notre chemin mène à la démocratie! Notre chemin mène à la chute de la dictature militaire!»

Les manifestants birmans

Des centaines de personnes ont aussi défilé dans la région de Mandalay (centre) avec en tête de cortège des moines en robe safran, portant le drapeau de la Ligue nationale de la démocratie (LND), le parti de l'ex-dirigeante Aung San Suu Kyi.

epa09138564 A demonstrator flashes the three-finger salute during an anti-military coup protest in Mandalay, Myanmar, 16 April 2021. According to the Assistance Association for Political Prisoners (AAPP), at least 700 people have been killed by Myanmar armed forces since the military seized power on 01 February 2021.  EPA/STRINGER

Les trois doigts levés en signe de résistance. Image: sda

La lauréate du prix Nobel de la paix 1991 n'a pas été vue en public depuis son arrestation lors du putsch qui l'a renversée le 1er février. Elle est depuis assignée à résidence.

Des morts dans les heurts avec les autorités

Dans l'Etat Shan (nord-est), les forces de sécurité sont intervenues contre des manifestants dans la localité de Hsipaw, faisant au moins un mort. «Il a été touché à la tête et est mort sur le coup», a déclaré un manifestant qui a dit avoir dissimulé le corps de son ami pour éviter que les forces de sécurité ne l'emmènent.

Près de 760 civils sont tombés sous les balles des forces de sécurité ces trois derniers mois et quelque 3500 sont en détention, d'après une ONG locale, l'Association pour l'aide aux prisonniers politiques (AAPP). La junte, qui affirme que l'AAPP est une organisation illégale, affirme de son côté que 258 manifestants sont morts, de même que 17 policiers et sept militaires. (ats/jah)

Aung San Suu Kyi

1 / 8
Aung San Suu Kyi
source: epa / david van der veen
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

Plus d'articles à propos de la Birmanie

En Birmanie, l'armée assiège les manifestants et fouille les maisons

Link zum Artikel

Accusée de corruption, Aung San Suu Kyi risque (encore) la prison

Link zum Artikel

La répression sanglante s'intensifie en Birmanie

Link zum Artikel

Entre exécutions et armes de guerre, Amnesty s'alarme en Birmanie

Link zum Artikel

Vers un embargo des ventes d'armes en Birmanie?

Link zum Artikel

Facebook soutient la démocratie en Birmanie

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

L'Indonésie a retrouvé le sous-marin disparu, 53 morts

Le sous-marin KRI Nanggala 402, disparu mercredi avec 53 personnes à bord, a été retrouvé ce dimanche. Tous les membres de l'équipage sont décédés. Selon les autorités, l'accident pourrait être dû à une panne de courant.

Le sous-marin, brisé en trois parties et qui avait disparu mercredi, a été retrouvé dans le fond marin au large de Bali. Le commandant des forces armées indonésiennes Hadi Tjahjanto a confirmé aux journalistes que «les 53 membres d'équipage sont tous décédés».

Les autorités ont indiqué avoir reçu tôt dimanche matin des signaux en provenance du lieu où se trouve le sous-marin à plus de 800 mètres de profondeur. Un sous-marin de secours mis à la disposition de la marine indonésienne par …

Lire l’article
Link zum Artikel