averses éparses
DE | FR
International
Brésil

Bruno Aiub, youtubeur brésilien défend la création du parti nazi

Au Brésil, un Youtubeur défend la création d'un parti nazi

Brésil Bolsonaro Hitler pancartes femmes
Les déclarations de Bruno Aiub, un Youtubeur, en faveur de la création d'un parti nazi lors d'un programme très populaire, ont provoqué un tollé au Brésil.Image: Keystone
Le présentateur brésilien a par la suite présenté ses excuses face au tollé. Il a affirmé qu'il était totalement ivre au moment où il a tenu ces propos.
09.02.2022, 05:3209.02.2022, 07:56
Plus de «International»

Les déclarations de Bruno Aiub, un Youtubeur, en faveur de la création d'un parti nazi lors d'un programme très populaire, ont provoqué un tollé au Brésil. Le parquet général a annoncé mardi l'ouverture d'une enquête pour apologie présumée du nazisme.

«Je pense qu'il faudrait qu'il y ait un parti nazi reconnu par la loi»
Bruno Aiub

Une déclaration choquante de la part du présentateur brésilien, lors d'un entretien avec des députés pour son émission Flow Podcast, une des plus écoutées du pays, avec 3,6 millions d'abonnés sur YouTube et un million sur Twitch.

Il a estimé au cours du programme que «la gauche radicale a beaucoup plus d'espace que la droite radicale. Les deux devraient avoir de l'espace».

«Si quelqu'un veut être anti-juif, je pense qu'il a le droit de l'être»
Bruno Aiub

La vidéo de l'émission a été retirée des réseaux sociaux, et la maison de production, Estudio Flow, a annoncé mardi dans un communiqué avoir licencié l'animateur. De nombreuses associations juives, institutions et personnalités politiques ont condamné ces déclarations. (ats/jch)

On a des nouvelles de Kim Jong-un, il va bien, il fait du cheval
Video: watson
1 Commentaire
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
1
Biden veut faire payer Poutine avec plus de 500 nouvelles sanctions
Le démocrate de 81 ans hausse le ton face au dirigeant russe, au moment pourtant où l'aide fournie à Kiev par les Etats-Unis est interrompue, bloquée par les parlementaires républicains.

Joe Biden a annoncé vendredi une batterie de plusieurs centaines de nouvelles sanctions afin d'assurer que le président russe Vladimir Poutine «paye un prix encore plus élevé pour l'agression (envers l'Ukraine) et la répression» en Russie.

L’article