DE | FR

C'est quoi ces «rivières atmosphériques» capables de ravager des régions?

La Colombie-Britannique, au Canada, a été ravagée par un phénomène naturel étonnant qui a battu des records. Les quatre questions que ça soulève.
21.11.2021, 08:4421.11.2021, 10:21
John J Clague / the conversation
Un article de The Conversation
The Conversation

La côte ouest de l'Amérique du Nord est réputée pour ses automnes pluvieux, mais la tempête qui s'est abattue sur la vallée du Fraser en Colombie-Britannique le week-end dernier a brisé plusieurs records. D'ailleurs, ses effets se font encore sentir aujourd'hui 👇.

Pendant deux jours, un système météorologique appelé «rivière atmosphérique», accompagné de forts vents et de pluies diluviennes, a traversé la partie sud-ouest de la province, provoquant des dommages importants et la mort d'une personne.

Particulièrement touchées, les villes de Hope, Merritt et Princeton ont reçu jusqu'à 200 millimètres de pluie. Les inondations et les glissements de terrain ont coupé tous les accès routiers reliant Vancouver au reste de la province et du pays, entraînant d'importantes répercussions économiques.

Qu'est-ce qu'une «rivière atmosphérique»?

Il s'agit d'une bande d'air chaud et humide longue de quelques milliers de kilomètres, mais large de quelques centaines seulement, qui borde un grand système dépressionnaire au-dessus des océans.

Ce phénomène, qui peut pénétrer très loin à l'intérieur des terres, se manifeste, dans la zone Pacifique, principalement entre l'Alaska et la Californie.

On parle de «rivières» à cause de la très grande quantité de vapeur d'eau qu'elles charrient, mais la ressemblance avec les rivières terrestres s'arrête là. Une rivière atmosphérique n'a ni lit ni cours fixe et elle peut déverser des quantités prodigieuses de pluie sur une zone très vaste.

En quoi cette tempête a-t-elle brisé des records?

La tempête du week-end dernier a été remarquable tant par sa durée que par son intensité. Pendant plus de 24 heures, il a plu sans discontinuer sur la plus grande partie de la trajectoire de la tempête, et dans des quantités excédant largement les normales saisonnières.

Des dommages causés par les fortes pluies et les glissements de terrain le long de l’autoroute de Coquihalla près de Hope, en Colombie-Britannique, le 18 novembre 2021.
Des dommages causés par les fortes pluies et les glissements de terrain le long de l’autoroute de Coquihalla près de Hope, en Colombie-Britannique, le 18 novembre 2021.Image: AP The Canadian Press

Les cours d'eau, incapables d'absorber un ruissellement trop rapide, ont vite débordé. Les pluies chaudes ont également fait fondre les neiges en altitude, aggravant les inondations. Le phénomène a été particulièrement intense dans le secteur appelé Sumas Prairie, entre Abbotsford et Chilliwack, un ancien lac asséché au début du siècle dernier, mais saturé par les pluies d'octobre et du début novembre.

Les précipitations du 14 novembre ont établi des records à plusieurs endroits. Abbotsford a enregistré 100 millimètres ce jour-là - le double du précédent record de 1998. Hope a eu 174 millimètres: cinq fois plus que le record de 2018.

Pourquoi les feux de forêt de l'été ont-ils aggravé les choses?

L'année 2021 a également été une dure année sur le front des incendies:

  • 1600 feux de forêt ont carbonisé 8700 km², surtout dans le sud de la province.
  • Seule l'année 2017 avait produit un pire bilan.
Voici les dommages causés par les fortes pluies et les coulées de boue survenues le long de l'autoroute de Coquihalla près de Hope.
Voici les dommages causés par les fortes pluies et les coulées de boue survenues le long de l'autoroute de Coquihalla près de Hope.Image: AP The Canadian Press

Or, les feux de forêt provoquent l'hydrophobie des sols: ils repoussent l'eau. Elle découle de l'effet de l'air surchauffé sur les débris végétaux au sol, qui libère alors certains types de composés cireux, lesquels se déposent à la surface du sol. Cette couche imperméabilisante est souvent cachée par une mince couche de sol brûlé ou de cendres.

De nombreuses zones brûlées lors des incendies de 2021, notamment aux environs de Merritt, ont été inondées le week-end du 13 novembre. L'hydrophobie des sols pourrait expliquer que le ruissellement y ait été plus important et plus rapide.

Est-ce que le changement climatique est en cause?

En général, les scientifiques hésitent à faire un lien direct entre un événement météo extrême particulier et les bouleversements du climat.

Cependant, plusieurs événements récents font basculer l'opinion, notamment les inondations de juillet 2021 dans l'ouest de l'Allemagne, l'est de la Belgique et la province chinoise du Henan. En Sibérie, la chaleur extrême et les feux de forêt de 2020 et 2021 et dans l'ouest du continent nord-américain, le «dôme de chaleur» de juin 2021.

Ces événements extrêmes sont tellement hors-normes par rapport au passé que bien des scientifiques qui surveillent les modèles climatiques estiment qu'ils n'auraient pas pu se produire ni être aussi graves sans l'effet des changements climatiques.

Ces occurrences cadrent avec les prédictions des spécialistes des sciences de l'atmosphère selon qui les phénomènes de météo extrême deviendront plus fréquents et plus graves à mesure que le climat se réchauffera.

Cet article a été publié initialement sur The Conversation. Watson a changé le titre et les sous-titres. Cliquez ici pour lire l'article original

En parlant de record...

L'actu' internationale, jour et nuit, c'est par ici:

Hillary Clinton pourrait-elle être candidate en 2024 face à Trump?

Link zum Artikel

Le président de Credit Suisse pensait être au-dessus des règles Covid-19

Link zum Artikel

Il ne manquait plus qu'un restaurant NFT à New York, le voici

Link zum Artikel

Les îles Tonga sont coupées du monde réel et virtuel à cause d'un volcan

Link zum Artikel
Le président du Burkina Faso arrêté après une mutinerie
Une partie du gouvernement et du Parlement sont détenus par des militaires mutinés. Ces derniers entourent la télévision nationale.​

Le président du Burkina Faso Roch Marc Christian Kaboré a été arrêté lundi et était détenu dans une caserne de Ouagadougou, au lendemain de mutineries dans des camps militaires de ce pays en proie à la violence djihadiste, a appris l'AFP de sources sécuritaires.

L’article