DE | FR
Les gens se rafraîchissent dans la piscine de l'hôtel de ville, alors que les températures ont atteint 37 degrés Celsius à Edmonton, en Alberta, le mercredi 30 juin 2021. (Jason Franson/The Canadian Press via AP)
Les gens se rafraîchissent dans la piscine de l'hôtel de ville, alors que les températures ont atteint 37 degrés Celsius à Edmonton, en Alberta, le mercredi 30 juin 2021. (Jason Franson/The Canadian Press via AP)Image: sda

50°C à l'ombre au Canada, la faute à un «dôme de chaleur». Explications

Un «dôme de chaleur» ou bloc omega en termes météorologiques, c'est en fait une masse d'air très chaude qui stagne. Même si le phénomène n’est pas nouveau et plutôt normal, c'est son intensité qui inquiète.
01.07.2021, 19:0302.07.2021, 17:04
Suivez-moi

Morts subites, hospitalisations et feux de forêts. Avec des températures qui atteignent les 50°C à l'ombre, le nord-ouest du Canada et des Etats-Unis sont de vraies fournaises. Le petit village de Lytton au Canada a même battu un record national de chaleur avec une température enregistrée à 49,6°C.

Mais alors c'est quoi ce «dôme de chaleur»? Est-ce que cela pourrait se reproduire en Suisse? Pour en avoir le coeur net, j’ai passé un coup de fil à Marianne Giroud Gaillard, prévisionniste chez MétéoSuisse.

Un dôme de chaleur?

Il s'agit d'un «blocage atmosphérique» qui est en fait une masse d'air chaud qui stagne aussi bien en surface qu'en altitude.

«Cet air à l'ouest du Canada est stagnant, rien ne bouge et il y a relativement peu de vent à l’intérieur»

D’après Marianne Giroud Gaillard, dans une situation normale, l’air vient de l’ouest et va vers l’est. Jusqu’ici, tout va bien. Sauf que, quand cet air rencontre un anticyclone sur son chemin, il doit le contourner. À l'intérieur du dôme, on tourne en boucle: l'air chaud se réchauffe et l'air froid le contourne.

D'après les experts, c'est un phénomène tout à fait normal, qui arrive souvent en été. Cela, notamment en Suisse avec l'anti-cyclone des Açores.

Qu’est ce qui fait la particularité de ce dôme?

Même si ce phénomène est plutôt normal, il reste particulièrement étonnant pour deux raisons: les températures enregistrées sous le dôme sont élevées et sa latitude est très au Nord.

«Normalement, on a ce genre de phénomènes vers des latitudes qui sont proches des nôtres»

Est-ce que ça pourrait arriver en Suisse?

Selon Marianne Giroud Gaillard, la réponse est oui. Et c'est imprévisible. En Suisse, un record de température de 41,5 degrés a été enregistré en 2003, et les experts prédisent que, d’ici la fin du 21ème siècle, les glaciers auront disparu.

«On pourrait avoir aussi un phénomène comme ça d’omega bloc qui arrive en même temps qu’un anticyclone, c’est des choses qui sont aussi possibles chez nous»

Est-ce dû au réchauffement climatique?

Ce qui est clair, c’est que la circulation atmosphérique n’est pas forcément touchée par le réchauffement climatique. Mais une chose est sûre: comme les températures continuent d’augmenter, elles transforment des phénomènes communs en phénomènes graves.

Faut-il s'en inquiéter ?

«C’est quand même inquiétant, de voir des choses comme ça, dommage que ce ne soit pas arrivé juste avant la votation sur la loi CO2.»

D'après Marianne Giroud Gaillard, les modèles qui calculent les changements de température n’arrivent pas forcément à prévoir des événements aussi hors normes. Il faudra donc se rendre à l'évidence : plus le climat change, plus on sera exposé à des phénomènes violents et imprévisibles.

Et toi, tu pèses combien en CO2?

Vidéo: watson

Grève pour le climat à Berne, en images

1 / 11
Grève pour le climat à Berne, en images
source: sda / anthony anex
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Le prix Nobel de littérature pour Salman Rushdie?
L'écrivain Salman Rushdie doit obtenir le prix Nobel de littérature, qui sera décerné en octobre, plaide le philosophe français Bernard-Henri Lévy.

L'auteur des Versets sataniques est hospitalisé dans un état grave après avoir été poignardé aux Etats-Unis.

L’article