DE | FR
People cool off in the city hall pool, as temperatures hit 37 degrees Celsius in Edmonton, Alberta, on Wednesday, June 30, 2021. (Jason Franson/The Canadian Press via AP)

Les gens se rafraîchissent dans la piscine de l'hôtel de ville, alors que les températures ont atteint 37 degrés Celsius à Edmonton, en Alberta, le mercredi 30 juin 2021. (Jason Franson/The Canadian Press via AP) Image: sda

50°C à l'ombre au Canada, la faute à un «dôme de chaleur». Explications

Un «dôme de chaleur» ou bloc omega en termes météorologiques, c'est en fait une masse d'air très chaude qui stagne. Même si le phénomène n’est pas nouveau et plutôt normal, c'est son intensité qui inquiète.



Morts subites, hospitalisations et feux de forêts. Avec des températures qui atteignent les 50°C à l'ombre, le nord-ouest du Canada et des Etats-Unis sont de vraies fournaises. Le petit village de Lytton au Canada a même battu un record national de chaleur avec une température enregistrée à 49,6°C.

Mais alors c'est quoi ce «dôme de chaleur»? Est-ce que cela pourrait se reproduire en Suisse? Pour en avoir le coeur net, j’ai passé un coup de fil à Marianne Giroud Gaillard, prévisionniste chez MétéoSuisse.

Un dôme de chaleur?

Il s'agit d'un «blocage atmosphérique» qui est en fait une masse d'air chaud qui stagne aussi bien en surface qu'en altitude.

«Cet air à l'ouest du Canada est stagnant, rien ne bouge et il y a relativement peu de vent à l’intérieur»

D’après Marianne Giroud Gaillard, dans une situation normale, l’air vient de l’ouest et va vers l’est. Jusqu’ici, tout va bien. Sauf que, quand cet air rencontre un anticyclone sur son chemin, il doit le contourner. À l'intérieur du dôme, on tourne en boucle: l'air chaud se réchauffe et l'air froid le contourne.

D'après les experts, c'est un phénomène tout à fait normal, qui arrive souvent en été. Cela, notamment en Suisse avec l'anti-cyclone des Açores.

Pour mieux comprendre...👇🏻

Qu’est ce qui fait la particularité de ce dôme?

Même si ce phénomène est plutôt normal, il reste particulièrement étonnant pour deux raisons: les températures enregistrées sous le dôme sont élevées et sa latitude est très au Nord.

«Normalement, on a ce genre de phénomènes vers des latitudes qui sont proches des nôtres»

Est-ce que ça pourrait arriver en Suisse?

Selon Marianne Giroud Gaillard, la réponse est oui. Et c'est imprévisible. En Suisse, un record de température de 41,5 degrés a été enregistré en 2003, et les experts prédisent que, d’ici la fin du 21ème siècle, les glaciers auront disparu.

«On pourrait avoir aussi un phénomène comme ça d’omega bloc qui arrive en même temps qu’un anticyclone, c’est des choses qui sont aussi possibles chez nous»

Est-ce dû au réchauffement climatique?

Ce qui est clair, c’est que la circulation atmosphérique n’est pas forcément touchée par le réchauffement climatique. Mais une chose est sûre: comme les températures continuent d’augmenter, elles transforment des phénomènes communs en phénomènes graves.

Faut-il s'en inquiéter ?

«C’est quand même inquiétant, de voir des choses comme ça, dommage que ce ne soit pas arrivé juste avant la votation sur la loi CO2.»

D'après Marianne Giroud Gaillard, les modèles qui calculent les changements de température n’arrivent pas forcément à prévoir des événements aussi hors normes. Il faudra donc se rendre à l'évidence : plus le climat change, plus on sera exposé à des phénomènes violents et imprévisibles.

Et toi, tu pèses combien en CO2?

Vidéo: watson

Grève pour le climat à Berne, en images

1 / 11
Grève pour le climat à Berne, en images
source: sda / anthony anex
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

Plus d'articles sur le climat

Manifester? «C'est notre seul moyen d'être pris au sérieux»

Link zum Artikel

15 militants d'Extinction Rebellion devant les juges à Neuchâtel

Link zum Artikel

Des scientifiques suisses prônent la désobéissance civile

Link zum Artikel

Il y a 40% de chance qu'il fasse plus chaud d'1,5°C dans 5 ans

Link zum Artikel

Cela pourrait aussi vous intéresser:

Bill Gates aurait quitté Microsoft à cause d'une liaison avec une employée

Link zum Artikel

5 haies d'honneur légendaires du sport

Link zum Artikel

19 animaux qui prouvent que l'Australie est un pays flippant

Link zum Artikel

L'Etat le plus vacciné du monde forcé à reconfiner suite à une flambée de cas

Link zum Artikel

Le ou la Covid: connaissez-vous ces autres mots qui changent de sexe?

Link zum Artikel

«Ton mariage, c'était sympa... mais sans plus»

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

Ô glacier, dis-moi si tu es rentable et tu seras choyé

La plupart des glaciers des Alpes ont davantage fondu ces dernières années qu’à tout autre moment, depuis le début des mesures de protection. L'une des solutions? Des bâches textiles blanches pour les couvrir. Le hic: c'est hors de prix. La pratique existe en Suisse depuis 2004 et son intérêt est surtout touristique.

Empêcher la fonte des glaciers en les recouvrant, la stratégie fait fantasmer les optimistes climatiques et les professionnels du tourisme. La pratique coûte tellement cher que son utilisation est réservée pour des petites surfaces, selon une étude. La volonté de préserver ce stock solide d'eau douce déclenche parfois les idées les plus folles, comme «mettre de la couleur blanche sur les pentes environnantes pour augmenter le pouvoir réfléchissant des surfaces et donc renvoyer le …

Lire l’article
Link zum Artikel