International
Chine

Le Nicaragua lâche Taïwan et reconnaît Pékin

Le Nicaragua lâche Taïwan et reconnaît Pékin

In this photo released by China's Xinhua News Agency, representatives from Nicaragua and China sign a joint communique on the resumption of diplomatic relations between the two countries in north ...
Des représentants du Nicaragua et de la Chine signent un communiqué commun sur la reprise des relations diplomatiques entre les deux pays dans la municipalité de Tianjin, dans le nord de la Chine.Image: sda
Le pays gouverné par Daniel Ortega a changé d'allégeance diplomatique envers Pékin, laissant plus que 13 nations et le Vatican à encore reconnaître Taïwan comme une nation souveraine.
10.12.2021, 05:3110.12.2021, 06:41
Plus de «International»

Le Nicaragua a annoncé, jeudi, la rupture de ses relations diplomatiques avec Taïwan et la reconnaissance d'«une seule Chine» dirigée par Pékin. Cela réduit à 14 le nombre de pays reconnaissant désormais l'île démocratique.

«La République populaire de Chine est l'unique gouvernement légitime qui représente toute la Chine, et Taïwan est une partie inaliénable du territoire chinois. Le gouvernement du président Daniel Ortega rompt, à partir d'aujourd'hui, les relations diplomatiques avec Taïwan et cesse tout type de contact ou relation officiels.»
Denis Moncada, le ministre des Affaires étrangères nicaraguayen.

Alors que la Chine et les Etats-Unis traversent une période de fortes tensions, Washington a réagi à cette rupture en appelant tous les pays démocratiques à «accroître leurs liens avec Taïwan». Le ministère taïwanais des Affaires étrangères a exprimé «douleur et regrets du fond du cœur».

De son côté, le ministère chinois a confirmé l'établissement de relations diplomatiques lors d'une rencontre entre délégations des deux pays à Tianjin (nord-est):

«Il s'agit d'un bon choix, conforme aux tendances générales et aux aspirations de la population. La Chine s'en félicite vivement»

Annoncée par surprise, cette rupture survient alors que les Etats-Unis ont durci leurs sanctions contre Daniel Ortega, réélu en novembre pour un quatrième mandat consécutif après avoir fait emprisonner tous ses rivaux.

Taïwan coopérait jusqu'à présent avec le Nicaragua principalement dans les domaines de la santé, de l'agriculture et du logement social, et plusieurs entreprises taïwanaises sont implantées dans le pays d'Amérique centrale depuis les années 1990. (ats/jch)

Les Bouffistas: le marché de Noël d'Yverdon
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Le fils du président serbe était au cœur de la bagarre entre hooligans
Le fils du président serbe était présent lors de la bagarre entre hooligans anglais et serbes, à Gelsenkirchen, ce dimanche, en marge du match de l'Euro. Il n'a pu être retenu que difficilement.

Des chaises ont volé. Des objets et des poings aussi: avant la victoire de l'Angleterre contre la Serbie (1-0) à Gelsenkirchen, des supporters des deux camps se sont affrontés. Danilo Vucic, le fils du président serbe Aleksandar Vucic, a apparemment voulu s'en mêler. On prête à ce fils des liens étroits avec le milieu criminel des hooligans.

L’article