International
Chine

Etats-Unis: 5 questions sur le ballon-espion chinois

Le ballon, d’une taille équivalente à trois bus, survolerait des sites militaires stratégiques.
Le ballon, d’une taille équivalente à trois bus, survolerait des sites militaires stratégiques. Image: sda

La Chine a-t-elle berné les Etats-Unis? 5 questions sur le ballon-espion

Comment un ballon espion, fût-il de Chine ou de la planète Mars, peut-il flotter au-dessus de l'un des pays les plus puissants du monde militairement? L'engin avait-il été détecté? Comment fonctionne-t-il? A-t-il déjà récolté des données sensibles? Le point sur la situation en 5 questions.
03.02.2023, 14:1903.02.2023, 15:28
Suivez-moi
Plus de «International»

Cela fait maintenant 48 heures que le mystérieux ballon espion flotte au-dessus du territoire américain. Il a été aperçu à la hauteur du Montana, au-dessus d'une base de l'US Force. Selon le Wall Street Journal, 150 missiles balistiques intercontinentaux Minuteman III équipés d'ogives nucléaires y sont entreposés.

L'engin, piloté depuis Pékin, ferait 30 mètres de diamètre (soit trois bus en comparaison). De son côté, le Canada a annoncé avoir repéré un deuxième engin dans son espace aérien. Comment une telle chose peut-elle se produire, au-dessus d'un pays aussi puissant et développé militairement?

Des experts ont tenté d'apporter des éléments de réponse ce vendredi sur le plateau de «7 Minutes pour comprendre», sur la chaîne bfmtv.

Si vous n'avez pas suivi depuis le début 👇

La guerre du ballon est-elle déclarée?

Ce n'est pas la première fois qu'une telle chose arrive. Dans le passé, d'autres ballons espions s'étaient déjà glissés au-dessus du territoire américain. Cependant, et c'est la spécificité de ce cas, jamais sur une aussi longue période. C'est en outre un «exploit technique» que la «baudruche» espionne ait pu traverser le Pacifique.

Le premier usage du ballon remonte à 1794, en France, pendant la bataille de Fleurus, rappelle bfmtv. L'engin avait été utilisé pour obtenir un aperçu global du champ de bataille. Il ferait ainsi partie de l'arsenal de guerre depuis plusieurs siècles. Il est sophistiqué, simple à mettre en œuvre, et très efficace. L'utilisation des ballons a à nouveau prospéré pendant la guerre froide. L'armée américaine avait pour sa part mené des missions à grande échelle sous le nom de Project Genetrix, au cours desquelles des ballons avaient survolé le bloc soviétique, dans les années cinquante.

«Dans le futur, on va observer un recours accru au ballon»
BFMTV

Pourquoi un ballon (et pas un drone)?

Quand il s'agit d'espionnage, on est habitués soit aux drones, soit aux satellites. Le ballon est un format intermédiaire qui a des atouts non négligeables.

«L'avantage d'un tel format est la lenteur avec laquelle il navigue. Un ballon permet de capter énormément de données, au contraire d'un satellite.»
BFMTV

L'appareil est doté de capteurs, lesquels permettent d'intercepter des communications téléphoniques et énormément de données techniques. Bien que l'endroit où il est actuellement positionné - au-dessus du Montana - soit très sauvage et comporte peu d'habitations, l'on y trouve des bases d'armement nucléaire, et où sont entreposés des avions voués à transporter des bombes. Soit, une cible de choix.

«Les Chinois veulent leurs propres données. Il s'agit donc bel et bien d'une action d'espionnage. Or, grâce aux ballons, on peut faire de la cartographie détaillée. Des cartes sont certes disponibles via Googlemap, mais ce ballon permettra de les compléter. »
BFMTV

Comment fonctionne le ballon?

Les ballons opèrent généralement à une altitude allant de 24 000 à 37 000 mètres, rapporte Reuters . Ils évoluent ainsi au-dessus du trafic aérien commercial, qui ne vole presque jamais au-dessus de 12 000 mètres.

De nos jours, les ballons opèrent sans pilote. De toute façon, le contrôle direct des ballons n'est pas possible. Ils peuvent être guidés grossièrement vers les cibles ciblées simplement en détectant différents courants d'air au moyen de changements d'altitude.

Des données sensibles ont-elles pu être volées?

Le ballon ne sera à priori pas détruit, sur ordre du Pentagone. Cependant, des chasseurs furtifs F-22 ont décollé, non pas pour l'abattre, mais pour brouiller les données.

«Les Chinois, depuis qu'ils sont apparus sur la carte de l'agence météo américaine, ne voient pas grand-chose»
BFMTV

Les Américains suivent l'engin depuis bien avant son entrée dans leur espace aérien. Ils savent «tout» du ballon, depuis qu'il est parti, selon les informations de bfmtv. Les forces militaires américaines détiendraient, en effet, les outils adéquats pour gérer ce genre de problèmes, depuis 2001 et le Patriot Act (réd: une loi antiterroriste promulguée par le Congrès américain en octobre 2001 à la demande de George W. Bush, en réaction aux attaques terroristes du 11 septembre 2001).

«Les forces américaines suivent le ballon minute par minute jusqu'à ce qu'il quitte le territoire. Cependant, elles ont fait en sorte qu'aucune donnée significative ne puisse être délivrée.»
BFMTV

Les Chinois savaient-ils qu'ils allaient être repérés? Sans aucun doute. Certes, ce ballon n'a pas passé les mailles du filet, mais d'autres pourront le faire.

«Il s'agit surtout d'un test pour les Chinois; c'est une façon de dire "coucou, on a les moyens de le faire"»
BFMTV

La stratosphère, est-ce le territoire américain?

Au-delà d'une certaine attitude, la stratosphère appartient à tout le monde. Cependant, un acte d'espionnage va entraîner une certaine «ambiguïté», note bfm. Et dans ce cas précis, le ballon utilisé ne semble pas avoir pour vocation de récolter des données scientifiques. Il n'a pas été annoncé non plus.

«Les Chinois jouent avec ce qu'on appelle l'espace commun, soit internet, les mers, et l'espace aérien»
BFMTV

Un porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères a confirmé vendredi que le dirigeable venait de Chine, et a présenté des explications:

«C'est un dirigeable civil utilisé à des fins de recherche, principalement météorologiques. Affecté par les vents et avec une capacité d'auto-direction limitée, le dirigeable a dévié loin de sa trajectoire prévue. La Chine regrette l'entrée involontaire du dirigeable dans l'espace aérien américain en raison d'un cas de force majeure»
Communiqué du ministère chinois des Affaires étrangèressource: CNN
Poutine a fait transpirer son chef de l'espionnage
Video: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
L'aéroport de Bâle-Mulhouse évacué pour la 4e fois depuis janvier
L’aéroport de Bâle a encore été victime d’une alerte à la bombe. Le terminal de l’aéroport a été fermé mercredi dans la soirée.

Le terminal passagers de l'Euroairport de Bâle-Mulhouse a rouvert ses portes mercredi soir. Il avait été fermé environ trois heures suite à une fausse alerte à la bombe, indique l'aéroport sur son site internet.

L’article