DE | FR

Vidéo: watson

Regardez ce «tsunami de glace» submerger un pont en Russie

Samedi, un «tsunami de glace» s'est formé sur les rives du fleuve Amour, à Khabarovsk, en Russie. Impressionnant, mais maitrisé par les autorités.



Le printemps est arrivé dans la ville de Khabarovsk, et les problèmes aussi. La semaine passée, un «tsunami de glace» s'est formé sur les rives du fleuve Amour, en Russie, à 30 kilomètres de la frontière chinoise.

Suite à la météo de plus en plus clémente, le cours d'eau a drastiquement fondu. Les glaces se trouvant à la surface se sont alors accumulées en un amas conséquent avant de rejoindre la côte où se trouvaient des passants.

Un pont détruit

Qu'on soit clair, le phénomène n'est pas nouveau. A cette période de l'année, les températures printanières conduisent généralement au dégèlement du fleuve. Le problème c'est que cette fois, l'événement a été particulièrement désastreux.

L'accumulation des glaces était telle qu'elle a carrément envahi le pont longeant le fleuve et démoli la structure architecturale qui sépare ce dernier des rues de la ville de Khabarovsk.

Selon VICE, le ministère russe des Situations d'urgence a assuré qu'un groupe de travail avait été dépêché sur les lieux. Aucun civil n'a été touché. ⁣⁣⁣⁣(mndl)

World of watson: la drague en français ou en schwyzerdütsch

Vidéo: watson

Vladimir Poutine dans tous ses états

1 / 10
Vladimir Poutine dans tous ses états
source: ap ria novosti russian governmen / dmitry astakhov
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

Plus d'articles «Actu»

Travailler en Chine, entre symbole de succès et esclavage moderne

Link zum Artikel

Twitter s'enflamme au sujet du «baiser non consenti»

Link zum Artikel

Le don d'organes doit être facilité en Suisse, cap sur les enjeux

Link zum Artikel

Une énorme fusée chinoise hors de contrôle s'apprête à retomber sur Terre

Link zum Artikel

La planète a enregistré un record de chaleur en 2020

L'Organisation météorologique mondiale (OMM) tire une fois de plus la sonnette d'alarme sur le réchauffement climatique. 2020 a été l'une des trois années les plus chaudes jamais observées. Explications.

La planète brûle et le Covid-19 n'y peut rien, selon le rapport annuel établi par l'Organisation météorologique mondiale (OMM). Pour eux, «le ralentissement économique lié à la pandémie n'a réussi à freiner ni les moteurs ni l'intensification des effets du changement climatique». Le constat est donc alarmant.

Malgré le refroidissement dû à la Niña (explications ci-dessous), la température moyenne à la surface du globe a dépassé de 1,2 °C celle de l’époque préindustrielle (période …

Lire l’article
Link zum Artikel