DE | FR

Pourquoi le monde entier est concerné par la chute de Bill Gates

FILE - In this Jan. 9, 1994, file photo, computer mogul Bill Gates III and bride Melinda French greet guests in a reception line at a private estate in Seattle. The couple was married in Hawaii the week prior. Bill and Melinda Gates announced Monday, May 3, 2021, that they are divorcing. The Microsoft co-founder and his wife, with whom he launched the world's largest charitable foundation, said they would continue to work together at The Bill & Melinda Gates Foundation. In identical tweets the Gates said they had made the decision to end their marriage of 27 years. (AP Photo/Dave Weaver, File)

Bill Gates a épousé Melinda French en 1994. 27 ans plus tard, le couple annonce son divorce. En quoi tout ça devrait nous concerner? Image: AP

Ce passionné d'informatique a transformé son image de chef d'entreprise impitoyable en philanthrope milliardaire du troisième âge. Puis il a été frappé par une crise contre laquelle il nous avait lui-même mis en garde depuis des années.

Diese Story ist auch auf Deutsch verfügbar. Zur Story


William «Bill» Henry Gates III. Mais qu'est-ce qu’il se passe avec le multimilliardaire généreux? La correspondante de la Neue Zürcher Zeitung, Marie-Astrid Langer, a récemment commenté depuis San Francisco:

«Gates perd en ce moment non seulement sa femme, mais aussi l'image du ''Saint Bill Gates'' qu'il avait soigneusement construite comme un château de cartes avec elle depuis le début du millénaire. Pour changer cela, il aurait besoin d'un coup de génie»

L’article est intitulé Du bien-pensant au coureur de jupons. Pourtant, tout semblait bien différent il y a quelques années. En 2017, le journal zurichois publiait un article intitulé Du pionnier de l’informatique au multimilliardaire et bienfaiteur.

Mais le fondateur de Microsoft n’a pas perdu sa réputation uniquement auprès du journal suisse conservateur. Depuis l'annonce du divorce, les médias américains ne cessent de faire de nouvelles révélations sur le couple.

Gates aurait eu plaisir à faire la cour dans la villa de Jeffrey Epstein à Manhattan. Il aurait cherché à se réfugier de son mariage là-bas. Et il aurait aimé discuter de philanthropie et d'autres sujets mondains avec les invités de marque du criminel sexuel condamné. Avait-il seulement l'espoir de remporter le très convoité prix Nobel de la paix?

Le point de non-retour

Son mariage serait «brisé à tout jamais». C'est ce que dit la demande officielle de divorce, datée du 3 mai 2021. Bien sûr, on peut s'intéresser aux détails privés, plus ou moins scabreux de la guerre du divorce qui se déroule loin des caméras. Mais on n’est pas obligé.

Et comme depuis toujours, les opinions (exprimées sur le Web) sur le fondateur de Microsoft se divisent en deux camps. Il y a ceux qui critiquent Gates et ceux qui le défendent.

«Je me compte parmi les critiques de Gates depuis trois décennies maintenant. Cela n'a rien à voir avec sa vie amoureuse, mais avec son influence sur les affaires mondiales»

Gates est devenu richissime parce que Microsoft, en tant que quasi-monopole, a pu détruire de nombreux concurrents. Puis il a pris sa retraite de la société et s'est habilement présenté comme un bienfaiteur milliardaire.

Mais l'informaticien de bientôt 65 ans est-il vraiment passé du statut d'entrepreneur impitoyable à celui du gentil grand-papa passionné d’informatique, super-riche avec la main sur le cœur?

Le journaliste allemand Bernd Dörries résume parfaitement la situation:

«Il y a une ironie cinglante dans le fait que la partie la plus pauvre du monde dépende de cette poignée de super-riches, qui le sont en fait justement grâce à l’influence qu’ils ont pour changer les règles et les taux d'imposition en leur faveur»

Bill Gates aurait fait beaucoup de bonnes choses en Afrique avec l’aide de sa femme (et de leur fondation), mais il n’aurait jamais remis en question les inégalités au niveau mondial, affirme Dörries. La pandémie s’est chargée de dévoiler cela: bien que plus de 100 pays, de l'Afrique du Sud à l'Inde, se soient prononcés en faveur de la levée de la protection des brevets sur les vaccins, les Gates s'y sont longtemps opposés.

«Pourquoi n'y a-t-il pas une seule usine en Afrique qui puisse produire elle-même les vaccins que Gates fait distribuer? A cause de l'incompétence de nombreux gouvernements, oui. Mais c'est aussi parce que Gates et d’autres aides humanitaires ne remettent jamais fondamentalement en question le déséquilibre mondial: les conditions commerciales injustes pour les pays pauvres, la surabondance de produits bon marché, l'exploitation des matières premières»

Bernd Dörries dans la Süddeutsche Zeitung

Gates a certes dépensé plusieurs milliards de dollars dans la lutte contre le coronavirus. Mais il a également empêché d'autres approches depuis le début. Tout comme il s'est opposé à l'approche «open source» lorsqu'il était à la tête de Microsoft, l'homme ultra-riche a tenté d'empêcher que son influence ne diminue dans la lutte contre la pandémie. Gates a affirmé que les entreprises pharmaceutiques axées sur la recherche avaient besoin des bénéfices comme incitation. Et ce, bien que nous sachions que la recherche sur divers vaccins désormais indispensables a été financée avec l'aide de l'argent des contribuables.

La fondation de Bill Gates et Melinda French Gates a tout de même signalé entre-temps qu'elle accepterait une suppression temporaire de la protection par brevet.

Mais le message le plus important, que tous les défenseurs de Gates devraient également comprendre, est clair: un multimilliardaire peut sourire autant qu'il le souhaite et se présenter comme un bienfaiteur, mais en fin de compte, c'est à nous de limiter son influence sur la société par des moyens démocratiques. En d'autres termes: nous devons enfin taxer plus lourdement les super – et les ultra-riches. Sinon, leur influence négative sur la démocratie et la justice fiscale continuera. Qu'ils soient mariés ou divorcés.

Article traduit de l'allemand par Anne Castella.

La cérémonie des Brit Awards

1 / 9
La cérémonie des Brit Awards
source: sda / ian west
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

Plus d'articles «Actu»

Aux Pays-Bas, le journaliste blessé par balles est décédé

Link zum Artikel

En Norvège, ne pas signaler ses retouches sur Insta peut coûter cher

Link zum Artikel

Droits LGBT: l'UE menace la Pologne et la Hongrie

Link zum Artikel

La pluie, c'est nul mais ça inspire de belles chansons! En voici 9

Link zum Artikel

Les matières premières s'envolent, préparez-vous, les prix vont flamber

Cuivre, pétrole, céréales, bois ou même porc, le prix des matières premières s'envole depuis le début de l'année. Une hausse qui va se répercuter sur notre pouvoir d'achat à court et à long terme. Explications.

Tout augmente, ma bonne dame. Et c'est encore plus vrai en ce moment. Le prix du bois de construction a triplé en une année, ceux du cuivre ou de l'étain ont doublé. Sur la même période, le cours du pétrole est en hausse de 30%, celui des céréales de 22%. Même le porc, a pris l'ascenseur (+51%).

Cette flambée des matières premières va avoir un impact très concret sur notre porte-monnaie. Des entreprises comme Coca-Cola (Fanta, Sprite, ...) et Procter & Gamble (Ariel, Always, Gilette, …

Lire l’article
Link zum Artikel