ciel couvert
DE | FR
International
Corée du Sud

La fusée sud-coréenne Nuri décolle mais échoue à entrer en orbite

Réussir «à moitié» un lancer de fusée dans l'espace? La Corée du Sud l'a fait

Le décollage de Nuri a failli être un plein succès. On a bien dit failli.
Le décollage de Nuri a failli être un plein succès. On a bien dit failli.Image: KOREA POOL via YONHAP
La Corée du Sud a lancé, jeudi, sa première fusée, «Nuri», dans l'espace... enfin, presque. Elle a échoué la mise en en orbite d’un prototype de satellite.
21.10.2021, 16:2821.10.2021, 16:35

C'était bien parti, pourtant! Tout ne s'est pas passé exactement comme prévu. Ce jeudi, la Corée du Sud était prête à rejoindre le rejoindre le club (très select) des nations spatiales avancées. Ma foi, elle retentera sa chance l'année prochaine.

Un bon début, mais...

Au départ, tout fonctionne: Les trois phrases de la fusée «Korean Satellite Launch Vehicle II» (surnommée Nuri) sont lancées et déployées avec succès. La séparation de la charge utile de 1,5 tonnes s'est aussi passée comme prévu.

L'opération s'est déroulée sous l'oeil satisfait du président de la Corée du Sud, Moon Jae-in, depuis le centre de contrôle et les acclamations et les applaudissements enthousiastes des spectateurs. Pour assister à ce lancement historique, les législateurs ont interrompu leurs travaux à l'Assemblée nationale.

Malheureusement, un couac a fini par survenir et la mise en orbite échoue. «Mission inachevée», a annoncé le président Moon.

Devant ce semi-échec, le chef d'Etat a préféré faire preuve d'optimisme et voir le verre à moitié plein (ou la fusée à moitié expédiée, comme vous préférez):

«Bien qu'il n'ait pas atteint parfaitement ses objectifs, nous avons réalisé de très belles prouesses avec notre premier lancement»
Moon Jae-in, président de la Corée du Sud

«Les pays qui sont à la pointe de la technologie spatiale seront à la pointe de l'avenir», a-t-il encore ajouté. «Et nous n'arrivons pas trop tard pour le faire».

Une nouvelle tentative aura lieu en mai 2022.

La Corée du Sud est à la traîne au niveau spatial

Quelques infos sur cette fusée:

  • Il a fallu une dizaine d'années pour la développer.
  • Elle a coûté de 2000 milliards de wons (soit 1,56 milliard de francs).
  • Elle pèse 200 tonnes.
  • Elle mesure 47,2 mètres de long.

La Corée du Sud a beau être la 12e puissance économique mondiale et un des pays les plus technologiquement avancés, elle est toujours restée à la traîne dans la conquête spatiale.

Bien qu'elle se soit lancée depuis un moment dans domaine, elle affiche un bilan assez mitigé jusqu'à présent:

  • Un premier lancement échoué en 2009.
  • Un second essai en 2010, qui s'est terminé avec l'explosion de la fusée après deux minutes de vol.
  • Un troisième lancement finalement réussi en 2013.

La Corée garde la tête dans les étoiles

Le lancement de Nuri, ce jeudi, n'était qu'une des étapes dans le programme spatial ambitieux de la Corée du Sud. L'objectif du président Moon Jae-in est de placer une orbite autour de la lune l'année prochaine.

«Grâce aux réalisations des systèmes de fusées sud-coréens, le gouvernement poursuivra un programme actif d'exploration spatiale», a déclaré le chef de l'Etat. «Nous réaliserons le rêve de poser notre sonde sur la Lune d'ici 2030».

En Asie, la Chine, le Japon et l'Inde ont développé des programmes spatiaux avancés. A noter que la Corée du Nord est le dernier pays à être entré dans le club des pays capables de lancer un satellite.

D'ailleurs, en Corée du Nord, ils font pleins de trucs de dingue...

Que la Corée se rassure: à ce jour, seuls six pays ont lancé avec succès une charge utile de plus d'une tonne sur leurs fusées! Enfin... on pourrait presque dire 6,5. (mbr/ats)

Les acteurs de nos séries préférées, ils ont changé?

1 / 10
Les acteurs de nos séries préférées, ils ont changé?
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

Une coupe du monde de ballons de baudruche? Oui, oui ça existe!

Video: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Poutine aurait «déféqué» de façon «incontrôlable» après une chute
C'est une information publiée par la chaîne Telegram «General SVR», qui serait dirigée par un ancien membre du renseignement russe. En milieu de semaine, le président Poutine aurait chuté dans les escaliers de sa résidence. Et c'est une violente douleur au coccyx qui aurait provoqué une «défécation involontaire». (Vous ne lirez rien de plus étrange aujourd'hui.)

Dans la nuit de mercredi à jeudi, Vladimir Poutine aurait été victime d'une mauvaise chute dans les escaliers de sa résidence. Le président russe aurait trébuché, puis dévalé cinq marches avant d'atterrir violemment sur le coccyx. Dans la foulée, et à cause d'une «douleur aigüe», le maître du Kremlin se serait mis à «déféquer de manière incontrôlable», empêchant les médecins de l'ausculter immédiatement.

L’article