DE | FR

Kim Jong Un accuse Washington de créer des tensions en Corée

Image: shutterstock
Le dirigeant nord-coréen a exprimé son mécontentement face au gouvernement Biden alors que son pays a récemment procédé à un essai de missile.
12.10.2021, 05:3412.10.2021, 19:06

Les Etats-Unis sont la «cause profonde» de l'instabilité dans la péninsule coréenne, a affirmé le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un, cité mardi par les médias officiels.

Malgré les récents appels au dialogue des Etats-Unis, il n'existe aucune raison «de croire qu'ils ne sont pas hostiles», a déclaré le souverain lundi lors de la cérémonie d'ouverture d'une exposition consacrée à la défense à Pyongyang.

Le leader nord-coréen sceptique face à Washington

L'administration Biden a assuré à plusieurs reprises n'avoir aucune intention belliqueuse à l'égard de la Corée du Nord, ce qui laisse Kim Jong Un sceptique:

«Je me demande vraiment si des gens ou des pays croient ça»

Le dirigeant nord-coréen s'exprimait alors que son pays a procédé ces dernières semaines à un essai de missile de croisière de longue portée et à un autre d'un missile présenté comme hypersonique.

Kim Jong Un avait rencontré Donald Trump en 2019

En 2018, Kim Jong Un avait été le premier dirigeant nord-coréen à rencontrer un président américain en exercice. Mais les discussions sont au point mort depuis le deuxième sommet avec Donald Trump à Hanoï en 2019, qui avait échoué sur l'allègement des sanctions internationales et sur les gestes que Pyongyang était prêt à concéder en retour.

Washington a répété à plusieurs reprises sa volonté de rencontrer des représentants nord-coréens à tout moment et en tout lieu, sans condition préalable.

Pyongyang et Séoul sont favorables à un dialogue

La semaine dernière, Pyongyang et Séoul ont rétabli leurs lignes de communication, en signe de réchauffement des relations pour les derniers mois en poste du président sud-coréen Moon Jae-in, favorable au dialogue.

Mais Kim Jong Un a accusé Séoul de nourrir une «ambition inconsidérée» et une attitude «illogique et à double visage». Leurs «tentatives effrénées et dangereuses de renforcer leur puissance militaire détruisent l'équilibre militaire de la péninsule coréenne et augmentent l'instabilité et le danger militaires», a-t-il ajouté. (ats/jch)

En parlant de tensions: On a lancé des haches à Crissier et maintenant on veut partir au Canada

L'actu' internationale, jour et nuit, c'est par ici:

Omar Sy signe un contrat exclusif avec Netflix

Link zum Artikel

Trump a failli confier la direction de la Banque mondiale à sa fille

Link zum Artikel

Pourquoi le Royaume-Uni «a échoué face à la pandémie»?

Link zum Artikel

Une nouvelle commune vaudoise a été victime de cyberattaque

Link zum Artikel

Kim ne ressemble plus à ça. Et ça «brise le cœur» des Nord-Coréens

Selon des médias d'Etat, la silhouette amaigrie de Kim Jong-un inquiète fortement la population. Le dictateur aurait perdu entre 10 et 20 kilos. Mais qu'est-ce que cela signifie?

On le sait. La vie privée de Kim Jong-un est taboue en Corée du Nord. Et pourtant, la semaine dernière, KCTV, la Télévision centrale coréenne, a diffusé un extrait dans lequel un habitant de la capitale, affirme que tout le pays a le «coeur brisé» en voyant l'état amaigri du dictateur. Il aurait perdu entre 10 et 20 kilos.

Ces commentaires sont perçus comme une stratégie, selon plusieurs experts. Le but? Faire passer le dictateur pour un dirigeant «dévoué et travailleur». Et ainsi, stimuler …

Lire l’article
Link zum Artikel