International
Corée du Sud

Les Coréens n'ont jamais fait aussi peu d'enfants

epa11115175 A handout photo made available by the South Korean Ministry of Culture, Sports and Tourism on 31 January 2024 shows Second Vice Culture and Sports Minister Jang Mi-ran gifting a stuffed to ...
En 2023, le nombre de nouveau-nés a chuté de 7,7% par rapport à 2022.Image: EPA S. Korean Culture Ministry/Y

Les Coréens n'ont jamais fait aussi peu d'enfants

Les prix de l'immobilier et des coûts liés au fait d'élever des enfants ont fait chuter le nombre de naissances en Corée du Sud. Si le pays continue à ce rythme, sa population sera réduite de moitié d'ici 2100.
28.02.2024, 06:1828.02.2024, 08:26
Plus de «International»

Le nombre de nouveau-nés en Corée du Sud a atteint en 2023 son plus bas niveau depuis les premières statistiques sur le sujet en 1970, a annoncé Séoul mercredi, malgré les milliards de francs dépensés par le gouvernement pour encourager les naissances.

«Le nombre de nouveau-nés en 2023 était de 230 000», soit 7,7% de moins par rapport à 2022, a déclaré mercredi à des journalistes Lim Young-il, du bureau du recensement au sein de l'organisme public des statistiques sud-coréennes.

En 2023, le taux brut de natalité, c'est-à-dire le nombre de nouveau-nés pour 1000 habitants, était, lui, de 4,5, contre 4,9 en 2022, selon ces données préliminaires.

«Le nombre de nouveau-nés et le taux brut de natalité se situent tous à leur point le plus bas depuis 1970, année du début du recueil de ces données»
Lim Young-il

Pour maintenir la population à son niveau actuel (51 millions d'individus), il faudrait que les femmes donnent naissance à 2,1 enfants en moyenne durant leur vie. Mais en 2023, le taux de fécondité a continué de chuter, atteignant 0,72.

Population réduite de moitié

A ce rythme, la population sud-coréenne va quasiment se réduire de moitié pour atteindre 26,8 millions d'habitants en 2100, selon l'Institut pour les mesures et l'évaluation de santé à l'université de Washington à Seattle (Etats-Unis). Séoul a dépensé des centaines de milliards de francs pour tenter d'encourager les naissances, à travers des versements d'allocations, des services de garde d'enfant et une aide pour les traitements de l'infertilité.

Selon les experts, le faible nombre de naissances découle notamment des prix de l'immobilier et des coûts élevés liés au fait d'élever des enfants, dans une société compétitive rendant par ailleurs difficile l'obtention d'emplois bien rémunérés. La double journée de travail des femmes, qui, rentrées du travail, assument souvent la responsabilités des tâches ménagères et de l'éducation des enfants, constitue aussi un facteur clé, expliquent-ils. (ats)

Un escalator s'emballe et fait 14 blessés en Corée du Sud
Video: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
L'OTAN et l'UE saluent le vote du plan d'aide au Congrès américain
Suivez en direct les dernières infos sur la guerre de la Russie contre l'Ukraine et ses implications en Suisse ainsi que dans le monde.
L’article