International
Covid-19

Le Covid-19 a aussi contribué à réduire le nombre de personnes en prison

Le Covid-19 a contribué à réduire le nombre de personnes en prison

In this image released by Bosnia's Prison Administration inmates wait to get a COVID-19 vaccine at a prison in Zenica, Bosnia, Wednesday, Aug. 18, 2021. While Bosnia remains a laggard of Europe i ...
Le Covid-19 «a contribué» à diminuer la population carcérale en Europe, notamment en raison «des restrictions de circulation» imposées durant la pandémie.Image: sda
Et en plus de cela, le nombre de tentatives d'évasion a également chuté. C'est ce que révèle une étude de l'Université de Lausanne.
06.04.2022, 04:1406.04.2022, 06:44
Plus de «International»

Le Covid-19 «a contribué» à diminuer la population carcérale en Europe, notamment en raison «des restrictions de circulation» imposées durant la pandémie, selon une étude allant de janvier 2020 à janvier 2021.

«Le recul du taux d'entrées en prison a été particulièrement marqué durant 2020, ce qui confirme l'influence des restrictions de circulation liées à la Covid-19. Le ralentissement des systèmes judiciaires et les programmes de libération instaurés dans certains pays pour prévenir ou freiner la propagation du virus.»
Extraits de l'étude réalisée par l'université de Lausanne pour le compte du Conseil de l'Europe

«Moins d'interactions entre les personnes signifie moins d'infractions impliquant un contact dans l'espace public, moins d'arrestations et moins de détentions», explique dans le communiqué du conseil le professeur Marcelo Aebi, qui dirige l'équipe de chercheurs de l'université.

102 détenus pour 100 000 habitants

«Les restrictions de circulation des détenus liées au Covid-19, qui se sont traduites par une diminution des permis de sortie temporaire et du travail à l'extérieur des établissements pénitentiaires, pourraient également expliquer la baisse importante du nombre d'évasions (2,2 pour 10 000 détenus en 2020, contre 8,2 en 2019)»
Extraits de l'étude réalisée par l'université de Lausanne
  • Au 31 janvier 2021, «on comptait 1 414 172» détenus dans les 47 pays du Conseil de l'Europe (y compris la Russie, exclue récemment de l'organisation après avoir attaqué l'Ukraine);
  • Soit «un taux de population carcérale [...] de 102 détenus pour 100 000 habitants», en baisse de 2,3% par rapport aux précédents chiffres carcéraux;
  • Au 31 janvier 2020, les prisons européennes comptaient 1 528 343 détenus (104,3 détenus pour 100 000 habitants).

Ces chiffres confirment «une tendance [à la baisse, ndlr] observée depuis dix ans dans la plupart des Etats européens», rappelle l'étude.

En janvier 2021, c'est la Russie qui détenait le record du taux d'incarcération, avec 328 détenus pour 100 000 habitants, suivie par la Turquie (325) et la Géorgie (232).

La France, qui détient le record du taux de suicide, avec 27,9 pour 100 000 détenus, se situe loin derrière (92, 9).

A l'autre bout du spectre, c'est en Islande que le taux d'incarcération est le plus bas (41). (ats/jch)

Alors que les Chinois sont confinés, des chiens robots patrouillent dans les rues
Video: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Trois mineurs projetant une «attaque islamiste» placés en détention
La justice allemande a annoncé, vendredi, l'arrestation de trois mineurs, deux filles et un garçon, soupçonnés de préparer un attentat terroriste.

Trois mineurs soupçonnés de préparer en Allemagne un attentat terroriste pour un motif islamiste ont été arrêtés lors du week-end de Pâques, a annoncé vendredi la justice allemande. Ils ont été placés en détention provisoire.

L’article