DE | FR
Image: AP PA

Des milliers de jeunes font la fête légalement à Liverpool

La ville du nord-ouest de l'Angleterre a organisé un week-end de fête test. Jusqu'à 8000 jeunes vont se rassembler, sans masque et sans distanciations sociales.
01.05.2021, 15:12

Une expérience scientifique se déroule actuellement en à Liverpool, en Angleterre, où les jeunes sont autorisés à faire la fête en oubliant le virus. Ou presque.

La première partie s'est déroulée vendredi soir, où près de 3000 jeunes se sont réunis sur la piste de danse d'un entrepôt, aménagé pour l'occasion, rapporte la BBC. Ni masque, ni distanciation sociale au programme, mais un test Covid négatif dans les 24h avant la soirée.

Des attroupements pour la finale d'une compétition de football sont également prévus dans l'expérience, qui sera monitorée par des experts en santé publique. Ceux-ci vont suivre l'évolution de la situation à l'aide de petite caméra afin de capter les mouvements et de capteurs de dioxyde de carbone.

La Suisse aussi songe à lancer des projets-pilotes de ce type afin d'en tirer des leçons et de permettre aux jeunes de retrouver progressivement une vie normale. Mais le chemin sera encore long:

3000 jeunes font la fête à Liverpool

1 / 7
3000 jeunes font la fête à Liverpool
source: ap pa / richard mccarthy
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

La jeunesse grogne contre Covid. Vous en pensez quoi?

Plus d'articles sur le Covid

L'Etat le plus vacciné du monde forcé à reconfiner suite à une flambée de cas

Link zum Artikel

L'OFSP promet le vaccin aux jeunes pour cet été

Link zum Artikel

Dispo fin juin, le certificat Covid de la Confédération sera «convivial»

Link zum Artikel

La situation du Covid en Inde en 4 points

Link zum Artikel
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Les Ukrainiens attaquent les Russes avec des drones tueurs à 100 francs
Avec de simples drones et de vieux obus soviétiques, une unité ukrainienne fait la chasse aux chars russes et avec succès. Les imprimantes 3D y jouent un rôle important.

La bombe apparaît brièvement sur l'image, puis elle tombe pendant quelques secondes et elle s'écrase au milieu des soldats russes. Des images comme celles-ci sont apparues à plusieurs reprises au cours des dernières semaines. Dans une autre vidéo, l'obus tombe à travers le toit ouvrant d'une voiture remplie de soldats russes, mais la plupart du temps, ce sont des chars de combat ou des transports de troupes que l'unité ukrainienne Aerorozvidka (reconnaissance aérienne) prend pour cible avec ses drones.

L’article