DE | FR

Il faut investir d'urgence pour parer à la prochaine pandémie

Un groupe indépendant de haut niveau mandaté par les 20 pays les plus riches du monde tire la sonnette d'alarme et propose des solutions.



Il faut accroître les investissements et muscler la gouvernance mondiale pour mieux lutter contre de futures pandémies. C'est le conseil donné par le groupe indépendant de haut niveau mandaté par le G20 (les 20 pays les plus riches) pour réfléchir à la manière de préparer la planète à l'avenir.

Pourquoi faut-il agir maintenant?

«Le monde est très loin d'être prêt pour prévenir ou stopper la prochaine pandémie», a estime ce groupe dans un rapport publié vendredi à Venise à l'occasion de la réunion des ministres des Finances du G20.

«Il y a une forte probabilité pour que la future pandémie se déclare dans moins d'une dizaine d'années.»

Et «son impact sur la santé humaine et l'économie mondiale pourrait même être plus important que celui du Covid-19», insiste-t-il. «Nous devons tirer les leçons de cette pandémie pour être prêts pour la suivante», a exhorté la directrice générale de l'OMC, Ngozi Okonjo-Iweala, lors d'une conférence de presse.

Première proposition: hausse des financements

Le rapport juge nécessaire d'augmenter les financements publics d'au moins 75 milliards de dollars dans les 5 prochaines années, soit 15 milliards de dollars par an. Objectifs:

Seconde proposition: un organisme de surveillance financière

Le rapport prône également la création d'un Conseil des menaces sur la santé mondiale, qui rassemblerait les ministres de la Santé et des Finances et les organisations internationales. Il aurait pour mission:

«D'assurer une surveillance financière systémique et une mobilisation rapide et efficace des ressources et de la coordination des efforts internationaux pour atténuer les menaces de pandémies».

Que va-t-il se passer maintenant?

Ces recommandations seront étudiées lors de la prochaine réunion des ministres des Finances et de la Santé du G20 en octobre. (jah/ats)

«Les effets désirables du vaccin»

1 / 7
«Les effets désirables du vaccin»
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

Plus d'articles sur le Covid

Les Anglais pourront choisir de porter le masque ou non, malgré le variant Delta

Link zum Artikel

La Russie bat (encore) un nouveau record de contamination au Covid

Link zum Artikel

Le personnel de soins réticent au vaccin? Les EMS répondent

Link zum Artikel

Manifestation à Berlin, rave party illégale en France

Link zum Artikel

La crise du tourisme mondial coûtera 4000 milliards

En raison de la pandémie, les difficultés du tourisme pourraient représenter jusqu'à 60% du recul dans le PIB mondial. Pour la Suisse, le taux est de 3,5% du PIB.

Au niveau mondial, la diminution du tourisme pourrait provoquer une perte de plus de 4000 milliards de dollars pour l'année dernière et cette année. Les pertes sont peu élevées dans la plupart des pays riches.

Dans un rapport publié mercredi, à Genève, par la Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement (CNUCED) avec l'Organisation mondiale du tourisme (OMT), les scénarios suivant sont établis:

Pour la Suisse, l'évaluation moyenne anticipe un effet direct et indirect d'un peu …

Lire l’article
Link zum Artikel