DE | FR
Le géant de Moutain View a des vues sur Mandiant.
Le géant de Moutain View a des vues sur Mandiant.Image: sda

Google veut se payer les chasseurs de pirates informatiques

La société Mandiant est dans le viseur de Google, pour un rachat estimé à 5,4 milliards de dollars. Un investissement colossal justifié par les cyberattaques successives et les défis qui se présentent.
09.03.2022, 13:3209.03.2022, 17:06

Le géant de la tech se protège face à la menace informatique. Google est sur le point de s'offrir pour plusieurs milliards Mandiant, une société spécialisée en cybersécurité.

«Aujourd’hui, les organisations sont confrontées à des défis de cybersécurité dont la fréquence, la gravité et la diversité se sont accélérées, créant un impératif de sécurité mondiale», souligne Google dans un communiqué.

Mandiant, le dernier rempart informatique face aux attaques chinoises

Fondée en 2004, par un ancien officier de l'armée de l'air, Kevin Mandia, la société est spécialisée dans le conseil en préparation en cyberattaques. Elle a pris une grande importance le jour où, en 2013, Mandiant a publié un rapport sur le cyberespionnage pratiqué par la Chine. Proche des autorités américaines, l'entreprise s'attaque à l'étude des pirates russes et chinois, comme cette récente attaque dirigée contre plusieurs Etats américains, attribuée à des cybercriminels chinois.

Dans des propos rapportés par Le Monde, Dan Ives du cabinet Wedbush, une société d'investissement privé, a expliqué:

«Alors que les cyberattaques augmentent de jour en jour et que des cyberguerres sont lancées par la Russie et des organisations terroristes soutenues par des Etats, Google renforce son expertise en matière de cybersécurité avec Mandiant au bon moment et cherche à se différencier des mastodontes Microsoft et Amazon dans la course au cloud.»

Dans le secteur (hautement) stratégique du cloud, Google est en retard. L’entreprise ne détient que 10% du marché, contre 33% pour Amazon et 21% pour Microsoft, selon les données du cabinet Synergy Research Group au quatrième trimestre de 2021, analyse Le Monde. (svp)

Cela pourrait aussi vous intéresser:

Bill Gates aurait quitté Microsoft à cause d'une liaison avec une employée

Link zum Artikel

5 haies d'honneur légendaires du sport

Link zum Artikel

19 animaux qui prouvent que l'Australie est un pays flippant

Link zum Artikel

L'Etat le plus vacciné du monde forcé à reconfiner suite à une flambée de cas

Link zum Artikel

Le ou la Covid: connaissez-vous ces autres mots qui changent de sexe?

Link zum Artikel

«Ton mariage, c'était sympa... mais sans plus»

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Les ovnis existent-ils? Le gouvernement américain mène l'enquête
Mais oui, c'est sérieux! Les petits bonhommes verts ont bien fait l'objet d'une séance du Congrès américain cette semaine. Alors, doit-on s'attendre à voir des soucoupes volantes planer quelque part au-dessus de nos têtes?

Il n'y a que les Américains pour poser de tels sujets sur la table de leur Parlement: les objets volants non identifiés, plus familièrement abrégés «ovnis».

L’article