International
Divertissement

Macron se prend un œuf et Twitter en fait une omelette

Image
shutterstock/keystone

Macron se prend un œuf et Twitter en fait une omelette

Le président français a, encore une fois, été victime d'un jet d'œuf. Fait à la fois rare et intéressant: le projectile a rebondi sur son épaule sans se casser. Twitter en mode: say no more.
28.09.2021, 10:4128.09.2021, 14:44
Plus de «International»

Après la gifle, l'œuf dur. Emmanuel Macron en prend définitivement pour son grade ces derniers temps. Lundi 27 septembre, il a été la cible d'un jet d'œuf, alors qu'il était en déplacement à Lyon. Lancé par un étudiant de 19 ans criant «Révolution» et non «Montjoie! Saint Denis!», l'œuf ne s'est pas cassé. Il a rebondi telle une balle de ping-pong. Evidemment, Twitter a repris l'info, à sa sauce. 👇

Le soutien était bien présent

On a droit à des vidéos plutôt élaborées

Le mec t'em-brouille

Les Belges, toujours visés

Coïncidence? Je ne crois pas

L'enquête est à bout touchant

Vous prendriez bien un œuf au Macron?

Image

Pour ceux qui ont vu Squid Game...

Pokeball!

Good question!

Les haters, toujours là pour casser l'ambiance

Un dernier effet spécial pour la route?

Battle: Êtes-vous pour ou contre l’automne?
Video: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
2 fillettes attaquées au couteau près d'une école en France
Le jeudi 18 avril 2024, deux filles de 6 et 11 ans ont été agressées à l'arme blanche à Souffelweyersheim, en Alsace, peu après 14 heures, près d'un établissement scolaire de la commune.

Ce jeudi 18 avril 2024, deux jeunes filles ont été victimes d'une agression au couteau à Souffelweyersheim, en Alsace. Les faits se sont déroulés peu après 14 heures. Les deux victimes, âgées de 6 et 11 ans, ont été légèrement blessées et sont en «urgence relative», selon la préfecture du Bas-Rhin. Elles ont été prises en charge par les secours et leur pronostic vital n'est pas engagé, rapporte BFM TV.

L’article