International
Donald Trump

Donald Trump se tourne vers la Cour suprême

Donald Trump se tourne vers la Cour suprême

Plusieurs procédures ont été lancées dans divers Etats du pays pour barrer la route au grand favori des primaires républicaines, Donald Trump.
Plusieurs procédures ont été lancées dans divers Etats du pays pour barrer la route au grand favori des primaires républicaines.watson
Donald Trump a demandé mercredi à la Cour suprême des Etats-Unis de casser la décision de la plus haute cour du Colorado de le rendre inéligible à la présidence.
04.01.2024, 06:5504.01.2024, 07:51
Plus de «International»

Après avoir fait appel mardi de la décision de l'Etat du Maine, qui a également estimé que l'ancien président et grand favori pour la présidentielle n'était «pas apte à la fonction de président» ses avocats ont demandé à la Cour suprême des Etats-Unis d'examiner le dossier du Colorado. Pour rappel, trois des neuf juges de la plus haute instance judiciaire du pays ont été nommés par l'ex-président.

Selon l'équipe juridique de Donald Trump, la décision, si elle est maintenue, «marquera la première fois dans l'histoire des Etats-Unis que le système judiciaire empêche des électeurs de donner leur bulletin au principal candidat d'un grand parti à la présidentielle».

«La question de l'éligibilité à la présidence des Etats-Unis est à juste titre réservée au Congrès - et non aux tribunaux des Etats - pour qu'il l'examine et décide»
L'équipe juridique de Donald Trump.

Ses avocats ont également argué que le 6 janvier 2021, ce jour des centaines de partisans de Donald Trump ont violemment pris d'assaut le Capitole pour tenter d'y empêcher la certification de la victoire de Joe Biden, n'était pas une «insurrection» et que le magnat n'avait «en aucune façon participé à une insurrection».

Les décisions du Maine et du Colorado ne portent que sur les primaires républicaines tenues dans ces deux Etats. Tant que les procédures judiciaires suivront leur cours, les bulletins devront encore inclure le nom de l'ex-président. (mbr/ats)

Pour en savoir plus sur cette brochette juridique...

Cet haltérophile a eu beaucoup de chance
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Les démocrates sont des lâches
Joe Biden n'est pas souffreteux depuis hier. Tout le monde savait. Beaucoup rêvaient secrètement de le poubelliser. Depuis le début. George Clooney, Michael Douglas et les huiles démocrates sont les seuls responsables de la crise politique dans laquelle sont désormais plongés les adversaires d'un Trump qui, lui, savoure en douce sa nouvelle virginité. Inflammable.

Vous vous souvenez quand le président des Etats-Unis s’était vautré après s'être pris les pieds dans un sac de sable militaire, devant les caméras du monde entier? Quand le président des Etats-Unis a confondu Macron et Mitterrand? L'Egypte et le Mexique? Quand le président des Etats-Unis a bégayé? Toussé? Tangué? Dérapé? Divagué? Oui, vous vous en souvenez, tout le monde s'en souvient.

L’article