DE | FR

La pandémie accélère «l'uberisation» du trafic de drogues en Europe

Cannabis, cocaïne, MDMA... Toujours plus puissantes, les drogues sont éminemment disponibles en Europe et la pandémie a accru la «dématérialisation» du trafic et la livraison aux consommateurs.
09.06.2021, 13:1009.06.2021, 16:03

Malgré quelques pénuries locales et temporaires, le rapport annuel de l'observatoire insiste sur l'adaptabilité des trafiquants dont l'offre a globalement résisté aux restrictions et fermetures de frontières.

Surtout, «la pandémie a accéléré l'uberisation» du marché, résume pour l'AFP Alexis Goosdeel, le directeur de l'observatoire.

Publicité sur les réseaux sociaux, commandes via messageries cryptées, livraison à domicile: déjà à l'oeuvre avant l'apparition du nouveau coronavirus, ces tendances ont été renforcées par la vie confinée.

Le rapport s'inquiète également d'une «augmentation» de l'usage de benzodiazépines, des anxiolytiques détournés de leur usage médical ou imités par certaines drogues de synthèse, possible reflet des «problèmes de santé mentale entraînés par la pandémie».

Conséquences à long terme
Alors que les jeunes et les plus précaires sont particulièrement fragilisés, l'observatoire redoute «l'effet de l'hyperdisponibilité de toutes les drogues» en Europe, explique M. Goosdeel. A long terme, la crise née du Covid-19 peut favoriser leurs consommations et pousser certains vers le trafic.

(ats/afp)

Les artistes du Festival de la Cité 2021, en images

1 / 9
Les artistes du Festival de la Cité 2021, en images
source: festival de la cité / festival de la citã©
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

Manifestation festive à Lugano

Plus d'articles «International»

50°C à l'ombre au Canada, la faute à un «dôme de chaleur». Explications

Link zum Artikel

Détournés, abattus, sabotés, les avions sont de vraies armes politiques

Link zum Artikel

Non-vacciné? Préparez vos narines pour visiter la France cet été

Link zum Artikel

L'Italie a-t-elle un (gros) problème avec ses infrastructures?

Link zum Artikel

Israël se sent menacé par le variant Delta

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
«Sans de nouvelles troupes fraîches, les Russes ne vont pas gagner»
Après deux mois de combats dans l'Est de l'Ukraine, la Russie n'a toujours pas réussi à s'imposer nettement sur ses adversaires, qui ne cessent de monter en puissance. A tel point qu'une victoire militaire de Kiev n'apparaît plus si inconcevable, estime Julien Grand, rédacteur en chef adjoint de la «Revue militaire suisse». Interview.

Cela fait bientôt deux mois que les Russes ont redéfini leurs objectifs militaires, en se concentrant sur l'Est de l'Ukraine. Qu'est-ce qui a changé dans le rapport de force entre les deux camps?
Julien Grand
: On a assisté à une montée en puissance de l'armée ukrainienne et, parallèlement, à un affaiblissement des forces russes. Cela amène à une situation à peu près égalitaire sur le champ de bataille, ou du moins à une porte ouverte que les forces de Kiev peuvent utiliser pour prendre encore plus l'initiative.

L’article