DE | FR

Dopé par la pandémie, Amazon recrute 55 000 personnes dans le monde

Un centre logistique d'Amazon en Allemagne.
Un centre logistique d'Amazon en Allemagne.Image: Keystone
Dopé par l'explosion des commandes en ligne, Amazon affirme avoir embauché plus de 450 000 personnes aux Etats-Unis depuis le début de la pandémie.
02.09.2021, 06:0802.09.2021, 14:28

Le géant américain de la vente en ligne, Amazon, vient d'annoncer son intention de recruter des dizaines de milliers de personnes pour faire face à la croissance de leurs diverses activités, du lancement de satellites à la livraison de commandes.

Amazon veut embaucher 55 000 personnes dans le monde à des postes de bureau allant des ressources humaines au marketing ainsi qu'à des postes liés à la technologie:

  • 40 000 aux Etats-Unis.
  • 15 000 en Europe et dans la région Asie-Pacifique.

450 000 recrutements depuis le début de la pandémie

Le groupe a d'une part appuyé sur l'accélérateur concernant le projet de lancement de satellites, mais a aussi besoin de toutes sortes de compétences, notamment:

  • Des développeurs informatiques;
  • Des commerciaux;
  • Et en parallèle, des dizaines de milliers d'employés aux Etats-Unis pour son réseau d'entrepôts et de livraisons.
«La grande majorité de tous ces postes sont de nouveaux emplois»

Dopé par l'explosion des commandes en ligne, Amazon affirme avoir embauché plus de 450 000 personnes aux Etats-Unis depuis le début de la pandémie. Dans le monde, l'entreprise comptait 1,3 million de salariés fin 2020. Elle prévoit une grande foire de l'emploi dans neuf pays le 15 septembre. (ats/jch)

Jusqu'où irez-vous pour le selfie parfait? Trop loin, comme ces gens?

Video: watson

Plus d'articles sur le sport

Montrer tous les articles
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Macron va-t-il livrer des chars Leclerc à Zelensky? La question agite Paris
Après l'Allemagne, la France se demande, désormais, s'il serait judicieux pour elle de livrer des chars de combat à l'Ukraine. Mais personne ne veut encore se lancer.

Jusqu'à quel point l'Europe soutiendra-t-elle l'Ukraine? La question devient brûlante en France. L'Hexagone n'a jusqu'à présent fourni «que» 230 millions d'euros d'armes aux troupes ukrainiennes.

L’article