DE | FR

«Il n'y a pas d'avenir pour les cryptomonnaies»

Le célèbre professeur américain d'économie Eswar Prasad en est convaincu: bien que l'argent liquide touche à sa fin, les cryptomonnaies n'ont aucun avenir.
05.11.2021, 06:4505.11.2021, 07:19

Des idéalistes libertaires ont voulu créer avec le bitcoin un moyen de paiement fonctionnant sans banques centrales ni institutions financières dignes de confiance, note Eswar Prasad dans un entretien diffusé vendredi par la Neue Zuercher Zeitung. «Ils n'ont pas réussi». Voici ses arguments:

  • La variation du cours est très volatile. De gros volumes de transactions ne sont pas possibles.
  • Le système est lent et coûteux.

Pour ces raisons, il ne voit pas de base solide qui donne au bitcoin une valeur fondamentale.

«La cryptomonnaie ne semble pas remplir l'objectif pour lequel elle a été initialement développée»
Eswar Prasad, professeur à l'Université privée Cornell.

Prasad se dit cependant convaincu que l'ère de l'argent liquide touche à sa fin. «De nouvelles formes de monnaies numériques arrivent sur le marché». Elles permettront à une grande partie de la population mondiale d'accéder à tous les services financiers, dont une partie d'entre elle ne dispose pas aujourd'hui, ajoute-t-il.

Eswar Prasad est professeur à l'université privée Cornell, dont le campus principal se trouve à Ithaca, dans l'Etat de New York. Son dernier livre s'intitule «The Future of Money - How the Digital Revolution is Changing Currencies and the Financial Industry». (ats)

Et maintenant, des cuculs de hamsters!

1 / 14
Et maintenant, des cuculs de hamsters!
source: imgur
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

L'actu' internationale, jour et nuit, c'est par ici:

Elle apprend qu'elle a gagné le gros lot en vérifiant ses spams

Link zum Artikel

Bob Dylan assure ses arrières en vendant tout son catalogue musical

Link zum Artikel

Evan Rachel Wood accuse Marilyn Manson de viol en plein tournage

Link zum Artikel

Joe Biden, agacé, traite un journaliste de «fils de p***»

Link zum Artikel
L'Australie investit un milliard protéger la grande barrière de corail
Un milliard de dollars (650 millions de francs) va être investi sur neuf ans pour éviter que le récif corallien ne soit inscrit sur la liste des sites en péril par l'Unesco.

L'Australie a dévoilé vendredi un programme d'un milliard de dollars australiens pour protéger la grande barrière de corail, fortement détériorée par le changement climatique. L'Unesco menace de retirer cet écosystème unique de la liste du patrimoine mondial.

L’article