DE | FR

Les cryptomonnaies s'effondrent, les complotistes jubilent

Image: Shutterstock
Le marché des cryptomonnaies s'est effondré cette semaine. Trois thèses circulent pour l'expliquer, dont une aux relents complotistes. Décryptage en quatre points.
Diese Story ist auch auf Deutsch verfügbar. Zur Story
21.05.2021, 19:3421.05.2021, 19:45
Patrick Toggweiler
Patrick Toggweiler
Patrick Toggweiler
Suivez-moi

Un jour après l'effondrement des marchés de crypto-monnaies (alors qu’ils sont déjà en train de se rétablir), les recherches sur les causes de ce krach ont commencé. Nous vous proposons une analyse sérieuse, mais qu’on se le dise, c’est ennuyeux. Elle sera donc courte et facile à comprendre.

Liens d'intérêts...
L'auteur possède des bitcoins, des éthers et d'autres crypto-monnaies.

En revanche, la théorie la moins sérieuse à ce stade, fondée sur une source anonyme, se lit comme un thriller. Nous lui accordons donc l'espace qu'elle mérite. On veut aussi s'amuser.

Les trois thèses

Théorie 1: Trop de FUD (Fear, Uncertainty and Doubt)

  • Elon Musk trouve soudainement que le bitcoin est trop gourmand en énergie.
  • Selon Reuters, les banques chinoises ne sont plus autorisées à proposer des produits cryptographiques. Bien que ce soit le cas depuis 2017, il s'agit d'un léger durcissement de la loi.
  • La secrétaire au Trésor américaine, Janet Yellen, évoque des perspectives inquiétantes pour l’avenir du bitcoin.
  • Les questions sur la stabilité de la cryptomonnaie Stablecoin Tether sont renouvelées, parce qu'il a été rendu public que la couverture est principalement faite de «Commercial Papers», c'est-à-dire d’obligations au porteur.

La tempête est arrivée dans le monde de la cryptomonnaie. Le FUD «Fear, uncertainty and doubt» – correspondant à peur, incertitude et doute – était menaçant.

Théorie 2: Le marché était en surchauffe

  • Les Dogecoins poussent comme des champignons.
  • Les copies de Dogecoins se multiplient.
  • Les copies de copies de Dogecoins se développent partout.
  • Les spéculateurs s'enhardissent et parient sur les produits à effet de levier. Ceux qui ont recours à des produits à effet de levier courent le risque de perdre la totalité de leur mise. C'est exactement ce qui est arrivé à environ 800 000 spéculateurs au cours des dernières 24 heures (au 19.5.2021, 20h00). Ils ont perdu une somme de 8,8 milliards de dollars dans le processus.

Avec l’aide de la première théorie, la deuxième a conduit au krach.

C’est donc le devoir accompli et la conscience tranquille que nous nous penchons sur la troisième théorie, plutôt freestyle. Préparez le pop-corn – et rappelez-vous : la troisième théorie n'est pas seulement un divertissement, mais aussi une grande spéculation.

Théorie 3: La théorie du complot

Seule la partie émergée de l'iceberg a été documentée. Le reste est encore flou – et le restera probablement pour toujours. Cette théorie appartient au domaine des mythes et des légendes et est donc faite pour le marché des cryptomonnaies, qui est infesté de demi-connaissances et de rumeurs.

La théorie est la suivante:

  • L'effondrement du marché des cryptomonnaies a été orchestré.
  • Yup.
  • Un acte contrôlé.
  • Pour forcer un seul investisseur à sortir du marché.

Comment cette thèse complotiste est-elle née?

Il s'agit de l'affirmation d'un utilisateur anonyme du forum 4Chan. 4Chan? C'est la version site web de la scène de la cantine de Star Wars: tout le monde s'y ébat, anonymement, et personne ne pose de questions. Les morts se produisent, sont notées sans émotion, puis le groupe continue de bavasser.

Sur cette plateforme, un utilisateur s'est manifesté un jour avant que le prix ne s'effondre. Il n'a pas pu dire pour quel groupe d'intérêt il travaillait, mais il disposait d'informations privilégiées, selon lesquelles d'autres mauvaises nouvelles pour le bitcoin allaient arriver de Chine. Douze heures plus tard, l'article de Reuters a été publié. De plus, l’utilisateur a spéculé que la nouvelle ferait l'effet d'une bombe. Après cela, il a dit qu’une vente était prévue pour faire baisser le prix du bitcoin à tel point qu'un certain investisseur serait liquidé. Il ne pouvait pas dire qui était cet investisseur, mais seulement que c'était une personne qui avait acheté massivement à la baisse et qu'il avait lui-même provoqué cette situation.

Plus tard – mais toujours avant le krach –, le même utilisateur a précisé que cela irait très vite. Ceux qui voulaient être sûrs d’obtenir quelque chose devraient placer des ordres d'achat à 35 000 dollars. Il était également possible que le prix soit de 31 250 dollars, voire moins. Après l'action, le prix augmenterait à nouveau.

Aujourd'hui, de tels messages sur Reddit, 4Chan et autres forums virtuels ne sont pas rares. La plupart du temps, leurs auteurs sont des fanfarons ou des imitateurs de QAnon (mouvance conspirationniste). Mais dans ce cas, c'est un peu différent. À l'exception du fait que le bitcoin n'est pas monté jusqu'à 70 000 dollars, toutes les prédictions se sont réalisées.

Bien sûr, ce post fournit maintenant un terrain fertile pour les rumeurs les plus folles. Surtout à qui l'action ciblée de la chute du bitcoin était destinée.

Les plus folles rumeurs se sont emballées

Dans ledit forum, l'idée a rapidement circulé qu'il s'agissait d'Elon Musk. Il a influencé le prix du bitcoin avec ses tweets. Cependant, on ne sait pas s'il a continué à acheter. Toutefois, le terme «liquidé» indique qu'il s'agit d'une personne qui ne détient pas simplement des bitcoins. En outre, Musk serait en mesure d'absorber une perte d'un milliard de dollars – et de ne pas être en faillite, ce qui est le but de l'action. Musk ne peut pas être la cible.

Il est plus probable qu'il s'agisse de l’entrepreneur et hacker Justin Sun. Il a déjà copié le réseau Ethereum, l'a appelé Tron et est devenu milliardaire. Dans le milieu de la cryptographie, il fait partie du groupe des crapules. Son audace est presque légendaire.

Justin Sun a récemment annoncé des achats de Bitcoin et d'Ether, alors que les prix s'affolaient après le tweet d'Elon Musk – il pourrait donc être visé.

De plus, la perte d’un milliard de dollars ferait plus mal à Sun qu’à Elon Musk. Sun pourrait effectivement être liquidé.

Ce que l'on sait, c'est que le patron de Tron a déposé 600 000 Ether d'une valeur de plus d'un milliard comme garantie de réserves de liquidités. Si le prix de l'Ether était tombé en dessous d'un certain niveau, il aurait été perdu. Bien que la chance ait existé, Sun a une fois de plus réussi à se tirer d’affaire.

Et un soupçon d'influence chinoise

Le fondateur d'Alibaba, Jack Ma, a créé Alipay, la plus grande plateforme de paiement et de lifestyle au monde. Alipay détient plus de 50% des parts de marché du commerce en ligne en République populaire de Chine. Son pouvoir s'est accru rapidement et régulièrement. Et c'est arrivé comme cela devait arriver. Suite au krach, les autorités de Pékin ont annoncé des enquêtes officielles sur son empire Internet. Depuis longtemps, la relation entre le gouvernement chinois et Jack Ma annonçait une tempête.

Et maintenant, devinez qui est le protégé de Jack Ma? Justin Sun.

Un milliardaire effronté, une source anonyme, un acteur ayant un mobile et les moyens de faire bouger le marché (en Chine notamment) – les ingrédients sont réunis pour une bonne infusion de conspiration.

Traduit de l'allemand par Charlotte Donzallaz, l'article original ici.

Perdu de l'argent? Peut-être que ces gens passent une plus mauvaise journée que vous.

Plus d'articles «Actu»

A Bâle, le procès pour viol n'a pas fini de faire parler

Link zum Artikel

Le nouvel outil anti pédocriminalité d'Apple est accusé d'espionnage

Link zum Artikel

Profitez de la nouvelle saison de La Casa de Papel… car c'est la dernière

Link zum Artikel

La mort d'un prêtre provoque une crise politique en France

Link zum Artikel
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
De sa prison, Alexeï Navalny continue à dénoncer la propagande de Poutine
Condamné en mars à neuf ans de détention en «régime sévère», Alexeï Navalny, principal opposant russe au régime du président russe, a fait appel. Depuis sa prison, il ne mâche pas ses mots pour dénoncer la guerre en Ukraine.

Un tribunal de Moscou a commencé à examiner en appel la condamnation de Navalny pour «escroquerie». Bien qu'il soit emprisonné depuis janvier 2021, le farouche opposant politique n'a jamais cessé de dénoncer la propagande du maître du Kremlin.

L’article