DE | FR
Bild

Image: Shutterstock

Sortir de nos canapés a fait du mal à Netflix

Le déconfinement a fait perdre au géant du streaming le moteur de sa croissance en 2020: un public captif forcé de rester à la maison.

Jason Huther
Jason Huther



Il faut remonter à l'année 2013 pour retrouver un début d'année aussi faiblard pour Netflix, indique Bloomberg. Le géant du streaming n'a conquis, en effet, que 3,98 millions de nouveaux abonnées. C'est moitié moins que l'ambition affichée de l'entreprise qui rate de deux millions son objectif de 210 millions d'abonnés à fin mars.

A titre de comparaison, à la même période l'an dernier, lorsque l'heure était aux apéros Zoom et au sessions séries-canap', Netflix avait gagné près de seize millions de nouveau d'abonnés. Une constat qui a fait dire à Spencer Neumann, le directeur financier du groupe:

«C'est la faute du Covid»

Netflix a également concédé que le manque de renouvellement de son contenu a aggravé les choses. Mais l'entreprise à pointé, là aussi, la pandémie, car la production a été interrompue, en 2020, en raison des mesures sanitaires. Michael Nathanson, un des analystes les plus fins du secteur des médias aux Etats-Unis, dont les propos on été rapportés par Le Figaro commente:

«Il n'y avait rien à regarder ce trimestre sur Netflix»

A noter encore que la société fait face à plein de nouveaux rivaux dont HBO et Disney+ et certains de ces services sont moins chers que Netflix, qui a augmenté ses prix aux États-Unis en octobre.

Bien que la production ait repris dans tous les pays sauf le Brésil et l'Inde, cela n'aidera Netflix que plus tard cette année. Le géant prévoit de dépenser 17 milliards de dollars en programmation cette année, contre 12,5 l'an dernier et 14,8 milliards en 2019.

Et si on se poilait sur les meilleures coupes mulet de chiens

1 / 14
Et si on se poilait sur les meilleures coupes mulet de chiens
source: reddit
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

Copin comme cochon les festivals

Plus d'articles «Actu»

«Facebook n'est pas un gouvernement» dont Trump «n'est pas un citoyen»

Link zum Artikel

La crème solaire pollue les eaux, mais «on n’interdit pas la baignade!»

Link zum Artikel

Fusillade lors d'une fête d'anniversaire dans le Colorado, huit morts

Link zum Artikel

L'UE jette à la poubelle son contrat avec Astrazeneca

Link zum Artikel

Après un an d'arrêt, les cinémas illuminent à nouveau New-York

Le 5 mars, les salles de cinéma rouvriront à New York. Une bouffée d'oxygène réjouissant spectateurs et exploitants de films, qui sera cependant limitée.

Les cinéphiles de New-York peuvent enfin respirer. Un an après avoir fermé les portes du grand écran afin de freiner la propagation du coronavirus, le maire Bill de Blasio a décrété que les cinémas pouvaient à nouveau accueillir du public dès le 5 mars. Une bonne nouvelle pour l'industrie du film qui retrouve l'un de ses marchés les plus importants en termes de spectateurs.

La nouvelle réjouit tout particulièrement l'association américaine des cinémas qui voit en cette réouverture un moyen …

Lire l’article
Link zum Artikel