DE | FR
Image: AP

Marjorie Taylor Greene est bannie de Twitter pour ses propos anti-vaccin

La sulfureuse représentante d'extrême droite américaine, Marjorie Taylor Greene, s'est vu suspendre son compte du réseau social après plusieurs avertissements. Voici pourquoi elle a dépassé les bornes.
03.01.2022, 08:1203.01.2022, 11:42

Twitter a annoncé dimanche avoir suspendu de manière permanente l'un des comptes de Marjorie Taylor Greene. Parmi les causes de cette exclusion, l'élue républicaine est accusée d'avoir violé les règles du réseau social en matière d'information sur la pandémie. Mais il faut dire que ce ne sont pas ses seules outrances.

Elle a tenu pas mal de propos problématiques...

Samedi, Greene a encore évoqué «un nombre extrêmement élevé de morts dus au vaccin contre le Covid».

En août, après un tweet affirmant les vaccins «ne fonctionnent pas», l'élue controversée avait déjà vu son compte bloqué pendant une semaine.

En outre, la Républicaine a également exprimé son soutien à des opinions racistes ou encore des thèses conspirationnistes du mouvement QAnon pro-Donald Trump. Par exemple, elle a affirmé haut et fort que l'élection de 2020 avait été volée et a appelé à la violence contre des politiciens démocrates.

... au point d'être qualifiée de «cancer» par ses collègues de parti

Ces propos avaient particulièrement heurté. En février dernier, le leader républicain du Sénat, Mitch McConnell, avait qualifié son adhésion aux théories du complot et à ces «mensonges fous» de «cancer pour le Parti républicain».

Image: sda

Malgré des avertissements à répétition

Le réseau social n'a pas précisé quels messages en particulier avaient coûté son compte à Marjorie Taylor Greene.

Dans un communiqué transmis à l'AFP, elle évoque plusieurs violations à son «système de pénalités» graduelles, qui impose plusieurs paliers avant de suspendre un compte:

  • Deux ou trois infractions entraînent le blocage du compte pendant douze heures.
  • Quatre infractions entraînent une suspension d'une semaine.
  • Cinq infractions ou plus peuvent entraîner la suppression définitive d'un compte.

Lancé en mars dernier, ce système basé sur l'intelligence artificielle tente d'identifier les messages liés au Covid-19 suffisamment trompeurs pour causer des dommages aux personnes.

Mais bon, Marjorie Taylor Greene est dessus de ça

Dans une déclaration sur l'application de messagerie Telegram, Greene a dénoncé la décision de Twitter, la qualifiant d'«anti-américaine».

Selon elle, son compte a été suspendu après avoir tweeté des statistiques provenant du Vaccine Adverse Event Reporting System, une base de données gouvernementale qui contient des données brutes non vérifiées.

«Twitter est un ennemi de l'Amérique et ne peut pas gérer la vérité. C'est très bien, je vais montrer à l'Amérique que nous n'avons pas besoin d'eux et qu'il est temps de vaincre nos ennemis»
Marjorie Taylor Greeene

L'interdiction s'applique au compte officiel de Marjorie Taylor Greene, @mtgreenee. Toutefois, elle garde la main sur son compte d'élue à la Chambre des représentants @RepMTG, qu'elle utilisait moins jusqu'ici. (mbr)

Dans le même registre: la calendrier 2016 de Michele Fiore posant avec des flingues

1 / 7
La calendrier 2016 de Michele Fiore posant avec des flingues
source: twitter
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

C'est le 3 janvier! Si vous avez (encore) besoin de vous remettre sur pied après Nouvel An, voici nos conseils.

L'actu' internationale, jour et nuit, c'est par ici:

Elle apprend qu'elle a gagné le gros lot en vérifiant ses spams

Link zum Artikel

Bob Dylan assure ses arrières en vendant tout son catalogue musical

Link zum Artikel

Evan Rachel Wood accuse Marilyn Manson de viol en plein tournage

Link zum Artikel

Joe Biden, agacé, traite un journaliste de «fils de p***»

Link zum Artikel
Les Français se tapent dessus pour des «poupées sans visages»
Une nouvelle polémique déchaîne les foules en France, suite à un documentaire diffusé sur la chaîne M6. Et il a pour objet principal... des poupées sans visage.

On connait la propension de certains médias et internautes français à s'enflammer sur des sujets (parfois) assez nébuleux. Depuis deux jours, ça ne manque pas: ce sont des jouets pour enfants qui sont au coeur du débat.

L’article