DE | FR

L'Arkansas interdit la transition médicale aux mineurs transgenres

transgenre droits lgbtq usa Etats-Unis Arkansas mineurs

Image: Shutterstock

L'Arkansas est devenu, mardi, le premier Etat américain à interdire aux mineurs transgenres l'accès à des traitements hormonaux ou à des opérations.



Aux Etats-Unis, l'Arkansas est devenu, mardi, le premier Etat à interdire aux mineurs qui ne se reconnaissent pas dans leur genre de naissance l'accès à des traitements hormonaux ou à des opérations. Il s'agit là de la dernière illustration de l'offensive conservatrice en cours contre les personnes transgenres.

L'Arkansas a aussi récemment passé plusieurs projets de loi, dont les détracteurs disent qu'ils limitent les droits des personnes transgenres. Le dernier en date vise à interdire aux femmes transgenres de concourir dans des compétitions sportives féminines. Cette question est le cheval de bataille de nombreux conservateurs américains et des projets de loi du même acabit existent dans de nombreux Etats.

L'ONG Human Rights Campaign a dit avoir recensé plus de 195 textes «anti-LGBTQ» en débat aux Etats-Unis, et des «projets de loi anti-trans» dans plus de 30 Etats. Le président américain Joe Biden s'est positionné sur le sujet. Il a promulgué, au premier jour de son mandat, un décret visant à «prévenir et combattre les discriminations sur la base de l'identité de genre ou l'orientation sexuelle». (ats)

1 / 8
Transgenres
source: shutterstock / shutterstock
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

Plus d'articles «Actu»

Une Suisse sans pesticides de synthèse. Mais pourquoi?

Link zum Artikel

New York investit 30 millions pour faire revenir les touristes et ça fait envie

Link zum Artikel

La militante chinoise Howey Ou prolonge sa grève de la faim de 7 jours

Link zum Artikel

L'armée tire dans la tête des civils. Un Suisse établi en Birmanie raconte

Link zum Artikel

Harvey Weinstein veut faire appel de sa condamnation

Condamné à 23 ans de prison, le magnat déchu d'Hollywood estime que ses droits à la défense n’ont pas été respectés lors de son procès en mars 2020.

Condamné pour viol et agression sexuelle, Harvey Weinstein n'entend pas se laisser faire. Ses avocats ont déposé un recours en appel devant la Cour suprême de l'Etat de New York. Ils font valoir que plusieurs femmes ont été autorisées à témoigner au procès à propos d'agressions supposées d'Harvey Weinstein, alors même que les faits avancés étaient insuffisamment étayés pour pouvoir faire l'objet de poursuites.

Six femmes avaient témoigné pour l'accusation lors du procès, affirmant que …

Lire l’article
Link zum Artikel