DE | FR

Le «cerveau» du Watergate est décédé

FILE - In this Jan. 16, 1973, file photo, Watergate figure G. Gordon Liddy is seen in Washington during a break in his trial. Liddy, a mastermind of the Watergate burglary and a radio talk show host after emerging from prison, has died at age 90. His son, Thomas Liddy, confirmed the death Tuesday, March 30, 2021, but did not reveal the cause. (AP Photo/William A. Smith, File)
G. Gordon Liddy

G. Gordon Liddy, un nom étroitement lié à l’un des plus grands scandales politiques de l’histoire américaine Image: sda

G. Gordon Liddy, l’agent politique qui a supervisé le cambriolage du Watergate qui a fait tomber le président Richard Nixon, est décédé mardi. Il avait 90 ans.



Liddy était l’un des organisateurs de l’effraction en 1972 du siège du Comité national démocrate. Le nom de cette affaire est à jamais lié à l’un des plus grands scandales politiques de l’histoire américaine : le Watergate.

Liddy et un autre homme, E. Howard Hunt, sont restés en contact avec les cambrioleurs du Watergate par radio depuis une pièce de l’hôtel adjacent du Watergate. Vingt-cinq personnes sont allées en prison à la suite de l’effraction bâclée, y compris Hunt.

Les cinq cambrioleurs ont été arrêtés. L’argent et d’autres liens mènent des cambrioleurs à d’autres, y compris Liddy, un ancien agent du FBI... et à la Maison Blanche.

«Je le referais pour mon président»

Nixon a été réélu par un glissement de terrain en 1972, des mois après l’effraction du Watergate. Mais le scandale a dévoré sa présidence et, en 1973, le Sénat a créé un comité et des audiences télévisées ont eu lieu. Au cours de ces auditions, l’existence d’un système d’enregistrement automatisé a été révélée.

FILE - In this Aug. 9, 1974 black-and-white file photo, President Richard M. Nixon and his wife Pat Nixon are shown standing together in the East Room of the White House in Washington. Thirty-six years after Nixon testified secretly to a grand jury investigating Watergate, a federal judge orders the first public release of the transcript. (AP Photo/Charlie Harrity, File)

Richard Nixon lors de son allocution télévisée, après le scandale du Watergate. Image: AP

Liddy a été reconnu coupable de complot, de cambriolage et d’écoute électronique en 1973 et condamné à 20 ans de prison. Des années plus tard, il a déclaré: «Je le referais pour mon président».

FILE - In this Monday, June 9, 1997, file photo, G. Gordon Liddy kneels next to his Corvette outside the Fairfax, Va., radio station where he broadcasts his syndicated radio talk show. Liddy, a mastermind of the Watergate burglary and a radio talk show host after emerging from prison, has died at age 90. His son, Thomas Liddy, confirmed the death Tuesday, March 30, 2021, but did not reveal the cause. (AP Photo/Ron Edmonds, File)
G. Gordon Liddy

Une chose est sûre, Liddy est plutôt fier de son rôle dans l'affaire du Watergate. Sa Corvette peut en témoigner. Image: sda

En 1977, le président Jimmy Carter a commué sa peine à huit ans dans ce qu’il a dit être l’intérêt de l’équité. Liddy est resté impénitent. En 1980, il a publié une autobiographie «Will», qui a servi de base à un téléfilm. Il est également devenu une figure controversée de la radio en tant qu’animateur de «The G. Gordon Liddy Show». (ga)

Plus d'articles «International»

L'Italie ordonne la vaccination à ses soignants

Link zum Artikel

Les témoins du meurtre de George Floyd racontent l'horreur

Link zum Artikel

Le Royaume-Uni semble s'être débarrassé de l'hésitation vaccinale

Link zum Artikel

L'Etat de New York légalise la weed

Link zum Artikel

En Biélorussie, l'opposition appelle à nouveau à manifester

Link zum Artikel

5 questions que pose le fameux passeport vaccinal

Link zum Artikel

L'homosexualité reste un «péché» pour le Vatican

Link zum Artikel

Le vaccin local sera nécessaire pour entrer en Chine

Link zum Artikel

La Suisse aussi prend des risques avec la vaccination

Link zum Artikel

L'Europe met fin à la fuite de l'indépendantiste catalan Puigdemont

Link zum Artikel

Face au Covid, une Suisse à deux vitesses se profile

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

Joe Biden laisse entendre la reconnaissance du génocide arménien

Le président des Etats-Unis pourrait faire cette annonce dans deux jours. Il serait le premier chef d'Etat américain à le faire.

Au risque d'une détérioration des relations avec la Turquie, Joe Biden s’apprêterait à reconnaitre ce massacre de plus de 1,5 millions de personnes en 1915. Le président américain devrait faire cette annonce le 24 avril, date marquant le début des massacres d'Arméniens par l'Empire ottoman, indiquent le New York Times et le Wall Street Journal.

Le génocide arménien est reconnu par une trentaine de pays et la communauté des historiens. Tués pendant la Première Guerre mondiale par les troupes …

Lire l’article
Link zum Artikel