DE | FR

Etats-Unis: Une fusillade dans une école primaire fait au moins 14 morts

Image: sda
Une fusillade dans une école primaire à Uvalde, au Texas, a fait plusieurs dizaine de morts et de blessés. Le suspect, un adolescent de 18 ans, est également décédé.
24.05.2022, 22:4225.05.2022, 06:40

Quatorze élèves et un enseignant sont morts après une fusillade à Robb Elementary School à Uvalde, au Texas, selon le gouverneur Greg Abbott, cité par ABC News.

Selon la même source, le suspect est un adolescent de 18 ans, étudiant au lycée d'Uvalde. Le jeune homme est décédé. D'après le gouverneur Abbott, lors d'une conférence de presse, il aurait également tiré sur sa grand-mère avant d'entrer dans l'école et d'ouvrir le feu, armé d'une arme de poing et peut-être aussi d'un fusil.

Le drame s'est produit à l'école primaire Robb, ville située entre San Antonio et la frontière mexicaine. L'école a informé les parents peu après 14 heures, heure locale, que les élèves avaient été évacués.

L'Uvalde Memorial Hospital a déclaré sur Facebook avoir pris en charge «13 enfants», précisant que deux «étaient décédés» lorsqu'ils sont arrivés.

Le communiqué ne précisait pas l'âge des personnes décédées, malgré des informations de médias locaux ayant fait état de la mort de deux enfants.

Une femme de 66 ans se trouve aussi dans un «état critique», a annoncé un autre hôpital, University Health, situé à San Antonio, qui dit avoir reçu «deux patients», un adulte et un enfant.

Développement suit. (mbr/ats)

George Bush confond Irak et Ukraine

L'actu' internationale, jour et nuit, c'est par ici:

Influencé par la guerre en Ukraine, le monde redevient très nucléaire

Link zum Artikel

Aux Philippines, une ville est recouverte par les cendres d'un volcan

Link zum Artikel

En Russie, le McDo' change de nom, mais pas de goût

Link zum Artikel

En Espagne, le manque de personnel menace le tourisme estival

Link zum Artikel
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Des stars punks lâchent un brûlot anti-Poutine avant de fuir la Russie
En 2020, Little Big devait hisser fièrement la Russie à l'Eurovision. Deux ans de pandémie et quelques crimes de guerre plus tard, léger virage éditorial. Avec le morceau Generation Cancellation, le groupe russe le plus trash et le plus connu au monde gifle la folie du Kremlin à plein volume et annonce s'être réfugié à Los Angeles.

Pipi, caca, autocratie et franches rigolades. Tenez, par exemple: le DJ du groupe a un jour déféqué librement derrière ses platines dans un festival allemand. Ils ont aussi viré Snoop Dogg de leur loge, armés d'une vieille savate. Dans leurs clips, l'absurde côtoie un sens esthétique à faire glapir n'importe quel étudiant de l'Écal. Il est d'ailleurs possible de trébucher sur des chorégraphies qui n'ont jamais été validées par Kamel Ouali. Kim Jong Un y épouse une bombe nucléaire. Des clowns, des nains et des oursons y copulent, parfois. Les corps sont des cobayes désarticulés et les coupes de douille des expérimentations permanentes.

L’article