DE | FR

L'obligation vaccinale prend de l'ampleur aux Etats-Unis

Image: sda
Alors que les contaminations repartent à la hausse aux Etats-Unis, la pression monte sur les non-vaccinés. De plus en plus d'institutions commencent à imposer la piqûre à leurs employés. Le gouvernement fédéral y réfléchit.
28.07.2021, 06:0428.07.2021, 15:10

Il y a seulement quelques semaines, les Etats-Unis pensaient avoir laissé la pandémie derrière eux. Actuellement, la situation sanitaire ne cesse de se dégrader. Dans le continent nord-américain, comme un peu partout dans le monde, le variant Delta s'impose et le rythme de la vaccination ralentit. Conséquence: les contaminations ont quadruplé depuis le début du mois de juillet.

Selon la Johns Hopkins University, plus de 163 millions d'Américains sont entièrement immunisés, ce qui correspond à 49,7% de la population. Ce pourcentage varie cependant en fonction de l'Etat: en Alabama, par exemple, seulement 33% des personnes pouvant recevoir le vaccin sont entièrement vaccinées.

Cette situation inquiète les autorités, qui mettent en garde contre une «pandémie de non-vaccinés». D'autant plus que, selon Rochelle Walensky, directrice du Centre de contrôle et de prévention des maladies, plus de 97% des hospitalisations et 99,5% des décès concernent des personnes non immunisées.

Vaccination ou dépistage hebdomadaire

Face à ces chiffres, la colère gronde parmi les vaccinés, qui accusent les réfractaires de négliger leur devoir civique, écrit le New York Times. Selon le journal, ce sentiment contribue à soutenir les mesures plus coercitives qui ont récemment été adoptées au niveau local.

L'État de Californie et la ville de New York ont ainsi donné le choix à leurs employés: se faire vacciner ou subir des tests hebdomadaires. Et un grand nombre d'hôpitaux d'un bout à l'autre du pays ont déclaré qu'ils exigeraient que leur personnel se fasse vacciner, rapporte le Washington Post. La ville de San Francisco a sommé ses 35 000 employés de se faire immuniser, sous peine de sanctions disciplinaires pouvant aller jusqu’au licenciement.

Le président pourrait aller beaucoup plus loin: en marge d'un déplacement, Joe Biden a affirmé qu'une vaccination obligatoire pour tous les employés de l'Etat fédéral était «à l'étude». Cette obligation concernerait plus de deux millions de travailleurs. (asi)

Les Jeux olympiques de Tokyo en images

1 / 28
Les Jeux olympiques de Tokyo, en images
source: keystone / keystone
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Les Etats-Unis appellent à «préserver la paix» à Taïwan
Antony Blinken a rencontré son homologue chinois Wang Yi, en marge de l'Assemblée générale de l'ONU. Il s'agit de la première rencontre depuis juillet, où les deux hommes avaient affiché leur volonté de renouer le dialogue.

Le secrétaire d'Etat américain Antony Blinken a fait part à son homologue chinois Wang Yi vendredi 23 septembre de la nécessité de préserver la «paix et la stabilité» dans le détroit de Taïwan, essentielle pour y maintenir la sécurité et la prospérité régionale et mondiale. Il l'a aussi mis en garde contre une aide chinoise à l'invasion russe en Ukraine. Il s'exprimait à l'issue de leur réunion de 90 minutes qui s'est déroulée en marge de l'Assemblée générale de l'ONU.

L’article