International
Etats-Unis

Donald Trump: le profil des douze jurés de son procès

Ces douze jurés vont décider du sort de Donald Trump

Former President Donald Trump walks to the courtroom at Manhattan criminal court as jurors are expected to begin deliberations in his criminal hush money trial in New York, Wednesday, May 29, 2024. (C ...
L'ex-président américain Donald Trump brandit son poing gauche, à la sortie du tribunal à Manhattan.Keystone
Voici le profil d'une partie des douze jurés New-Yorkais qui viennent de commencer les délibérations de l'un des procès les plus importants des Etats-Unis, décidant du sort de leur ancien président Donald Trump.
29.05.2024, 23:28
Plus de «International»

Sept hommes et cinq femmes, travaillant dans le secteur de la finance, du droit ou de l'informatique: c'est une tranche représentative de la société new-yorkaise qui délibère depuis mercredi au procès de Donald Trump pour paiements dissimulés à une actrice de films X.

En mars, le juge Juan Merchan a décidé que les noms des jurés, ainsi que leurs adresses professionnelle et personnelle ne seraient divulgués qu'aux parties, pour leur propre protection. Il s'inquiétait de la «probabilité de corruption, de manipulation du jury, de blessures physiques ou de harcèlement» dans ce procès, le premier au pénal pour un ex-président des Etats-Unis.

Le «franc-parler» de Trump

Malgré les avertissements du juge lors de la première semaine, consacrée à la sélection du jury, des détails permettant de les identifier ont été publiés:

  • Le président du jury, d'origine irlandaise, travaille dans la vente et apprécie les loisirs de plein air;
  • Deux autres, également des hommes, sont des juristes, l'un employé par un cabinet international, amateur de randonnée et de course à pied, l'autre spécialisé dans le droit civil, mais qui a assuré «ne connaître à peu près rien du droit pénal»;
  • Une jeune ingénieure en informatique travaillant chez Disney avait évoqué sa préoccupation de pouvoir assister au mariage de sa soeur en septembre.
«Si nous sommes encore ici en septembre, ce serait un gros problème»
avait lancé le juge Juan Merchan, provoquant l'hilarité dans la salle d'audience.
  • Un autre ingénieur, père de trois jeunes enfants, s'adonne pendant son temps libre à la menuiserie et à la métallurgie;
  • Une enseignante a indiqué apprécier le franc-parler de Donald Trump qui «dit ce qu'il pense». Confiant son peu de goût pour l'information, elle est la seule des douze jurés retenus à avoir dit apprendre pour la première fois qu'il était poursuivi dans d'autres procédures pénales.
  • Une autre femme, qui dit ne pas non plus suivre les informations, a reproché à l'accusé de paraître «très égoïste», et reconnu une certaine inimitié à son égard, sans pour autant être récusée par la défense.

(jch/ats)

North West interprète «Le Roi Lion» lors d'un concert de Disney
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Emmanuel Macron accepte la démission du gouvernement Attal
Le gouvernement Attal a officiellement démissionné mardi soir, mais restera en charge des affaires courantes jusqu’à la nomination d’un nouveau gouvernement, selon l’Elysée.

Plus tôt dans la journée, Emmanuel Macron avait fait savoir au gouvernement, réuni en conseil des ministres, qu’il accepterait la démission du premier ministre et de son équipe «en fin de journée». C'est désormais chose faite.

L’article