DE | FR

Ryad refuse de se laisser accuser du meurtre de Khashoggi

Image: sda
Son assassinat avait fait couler beaucoup d'encre (entre autres) de part sa sauvagerie. Des documents de la CIA révèlent que le journaliste Jamal Khashoggi aurait bien été exécuté sur ordre du prince saoudien.
28.02.2021, 16:0403.03.2021, 18:04

Les Etats-Unis ont publiquement accusé vendredi le prince héritier d'Arabie saoudite d'avoir «validé» l'assassinat du journaliste saoudien Jamal Khashoggi.

«Nous sommes parvenus à la conclusion que» le prince saoudien «a validé une opération à Istanbul pour capturer ou tuer» Jamal Khashoggi, écrit la direction du renseignement national dans un rapport de quatre pages, déclassifié à la demande de Joe Biden alors que son prédécesseur Donald Trump l'avait gardé secret.

«Le prince héritier considérait Khashoggi comme une menace pour le royaume et plus largement soutenait le recours à des mesures violentes si nécessaire pour le faire taire», ajoute-t-elle. Le rapport souligne que le prince héritier disposait depuis 2017 d'un «contrôle absolu» des services de renseignement et de sécurité du royaume, «rendant très improbable l'hypothèse que des responsables saoudiens aient pu conduire une telle opération sans le feu vert du Prince».

Ryad s'insurge

L'Arabie saoudite a «totalement rejeté» vendredi le rapport des services de renseignement américains qui ont accusé le prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane d'avoir «validé» l'assassinat du journaliste Jamal Khashoggi en 2018. Le gouvernement d'Arabie saoudite «ne peut accepter en aucun cas» les «conclusions fausses et préjudiciables contenues dans le rapport concernant la direction du royaume», a affirmé le ministère des Affaires étrangères dans un communiqué.

Réaction de sa femme

Une femme egyptienne s'est annoncée à DW comme étant la femme de Khashoggi. Elle s'est dit dévastée de la façon dont son mari a été assassiné et reconnaissante envers Joe Biden d'avoir prétendument fait la lumière sur les responsabilités de ce crime.

(ats/afp)

Plus d'articles d'«Actu»

L'UDC et le PLR se clashent sur Twitter au sujet des restrictions

Link zum Artikel

Des centaines d'opposants aux mesures sanitaires ont manifesté à Altdorf

Link zum Artikel

La recherche néglige la santé des femmes

Link zum Artikel

Ça y est, l'hélico de la Nasa devrait voler sur Mars ce lundi

Link zum Artikel
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Un dirigeant afghan promet de bonnes nouvelles sur l'éducation des filles
Le ministre de l'Intérieur annonce que l'Afghanistan travaille sur un «mécanisme» qui permettrait la réouverture des établissements secondaires aux écolières.

Le ministre afghan de l'Intérieur Sirajuddin Haqqani, nommé par les talibans, a promis lundi de «très bonnes nouvelles» pour «très bientôt» au sujet d'un retour des filles dans les écoles secondaires en Afghanistan. Il s'exprimait dans une rare interview avec la chaîne américaine CNN International.

L’article