DE | FR

Ryad refuse de se laisser accuser du meurtre de Khashoggi

Bild

Image: sda

Son assassinat avait fait couler beaucoup d'encre (entre autres) de part sa sauvagerie. Des documents de la CIA révèlent que le journaliste Jamal Khashoggi aurait bien été exécuté sur ordre du prince saoudien.



Les Etats-Unis ont publiquement accusé vendredi le prince héritier d'Arabie saoudite d'avoir «validé» l'assassinat du journaliste saoudien Jamal Khashoggi.

«Nous sommes parvenus à la conclusion que» le prince saoudien «a validé une opération à Istanbul pour capturer ou tuer» Jamal Khashoggi, écrit la direction du renseignement national dans un rapport de quatre pages, déclassifié à la demande de Joe Biden alors que son prédécesseur Donald Trump l'avait gardé secret.

«Le prince héritier considérait Khashoggi comme une menace pour le royaume et plus largement soutenait le recours à des mesures violentes si nécessaire pour le faire taire», ajoute-t-elle. Le rapport souligne que le prince héritier disposait depuis 2017 d'un «contrôle absolu» des services de renseignement et de sécurité du royaume, «rendant très improbable l'hypothèse que des responsables saoudiens aient pu conduire une telle opération sans le feu vert du Prince».

Ryad s'insurge

L'Arabie saoudite a «totalement rejeté» vendredi le rapport des services de renseignement américains qui ont accusé le prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane d'avoir «validé» l'assassinat du journaliste Jamal Khashoggi en 2018. Le gouvernement d'Arabie saoudite «ne peut accepter en aucun cas» les «conclusions fausses et préjudiciables contenues dans le rapport concernant la direction du royaume», a affirmé le ministère des Affaires étrangères dans un communiqué.

Réaction de sa femme

Une femme egyptienne s'est annoncée à DW comme étant la femme de Khashoggi. Elle s'est dit dévastée de la façon dont son mari a été assassiné et reconnaissante envers Joe Biden d'avoir prétendument fait la lumière sur les responsabilités de ce crime.

(ats/afp)

Plus d'articles d'«Actu»

Le Parlement canadien reconnaît le génocide ouïghour, la Chine fâchée

Link zum Artikel

Le Président argentin et ses amis «VIP» vaccinés avant tout le monde

Link zum Artikel

Les Etats-Unis passent la barre du demi-million de morts du Covid

Link zum Artikel

L'Arkansas interdit la transition médicale aux mineurs transgenres

L'Arkansas est devenu, mardi, le premier Etat américain à interdire aux mineurs transgenres l'accès à des traitements hormonaux ou à des opérations.

Aux Etats-Unis, l'Arkansas est devenu, mardi, le premier Etat à interdire aux mineurs qui ne se reconnaissent pas dans leur genre de naissance l'accès à des traitements hormonaux ou à des opérations. Il s'agit là de la dernière illustration de l'offensive conservatrice en cours contre les personnes transgenres.

L'Arkansas a aussi récemment passé plusieurs projets de loi, dont les détracteurs disent qu'ils limitent les droits des personnes transgenres. Le dernier en date vise à interdire aux …

Lire l’article
Link zum Artikel