DE | FR
The mass vaccination clinic put on by Medical Center Hospital and the City of Odessa at Ratliff Stadium is seen covered in snow and ice Saturday, Feb. 13, 2021 in Midland, Texas. Subfreezing temperatures are expected in all of Texas, according to the National Weather Service, and snowfall totals of up to 8 inches (20 centimeters) are forecast in the Dallas area. Up to 2 inches (5 centimeters) could fall in the Houston area. (Eli Hartman/Odessa American via AP)

A Odessa, au Texas, la clinique installée dans un stade pour vacciner les gens est recouverte de neige depuis samedi. Image: AP Odessa American

La vague de froid qui frappe les Etats-Unis freine la vaccination

Un froid arctique «sans précédent» balaye l'Amérique du Nord en ce début de semaine. Elle est si violente qu'elle impacte la lutte contre le coronavirus.



Pluies verglaçantes, chutes de neige, blizzard, un froid polaire enveloppe depuis plusieurs jours les Etats-Unis, de la côte Est à la côte Ouest. Et cette situation devrait encore perdurer dans les jours qui viennent.

L'impact des intempéries est tel, rapporte le New York Times, qu'il a un effet direct sur la campagne de vaccination contre le coronavirus dans le pays. Les cliniques où ils étaient administrés ont fermé et les expéditions de vaccins bloquées. La neige et la glace ayant interdit les vols et rendu les autoroutes dangereusement glissantes.

Ces annulations sont un obstacle de plus dans le déploiement du vaccin aux États-Unis. Ainsi le pays fait face à des obstacles logistiques, comme services de santé locaux surchargés qui manquent de personnel ou d'expérience pour une campagne de vaccination à si grande échelle. Malgré ces accrocs, une moyenne d'environ 1,7 million de personnes se fait vacciner chaque jour, selon une base de données du New York Times.

En Alabama, les hôpitaux ont fermé des cliniques de vaccination, tout comme plus de deux douzaines de départements de santé du comté. Dans le New Hampshire LIEN, des responsables de l'État ont annoncé que les rendez-vous pour la vaccination mardi seraient reportés ou annulés.

Le Sud très touché

La tempête s'est fortement fait ressentir dans le Sud du pays, où la plupart des fermetures et annulations ont eu lieu. Le rythme des vaccinations dans plusieurs États a pris du retard par rapport à la moyenne nationale. Lundi, les rendez-vous pour les vaccins ont été reportés ou annulés en Alabama au Kentucky et au Texas.

Icicles form on a citrus tree from a sprinkler system used to protect the trees from the freezing temperatures on Monday, Feb. 15, 2021 in Edinburg, Texas. A sprawling blast of winter weather across the U.S. plunged Texas into an unusually snowy emergency Monday that knocked out power for more than 2 million people, shut down grocery stores and air travel and closed schools ahead of frigid days still to come.(Delcia Lopez/The Monitor via AP)

Ces citrons texans ont été pris dans la glace via un système d'arrosage pour les protéger du froid. Image: AP The Monitor

Plus habitué aux records de chaleur qu'à la glace et la neige, Cet Etat du sud du pays est particulièrement affecté par cette vague de froid historique. Certaines parties du texas ont même vu la température chuter jusqu'à -18 C° ce week-end tandis qu'une grande ville comme Houston a atteint -9 C° lundi.

Les Texans se retrouvent ainsi calfeutrés chez eux, les enfants ne pouvant pas sortir faute d'avoir des habits assez chauds dans cet Etat où la température moyenne habituelle tourne autour des 20 C°. Plusieurs millions de foyers étaient sans électricité, lundi, dans le «Lone Star State» en raison des chutes de neige et de mesures pour éviter une surcharge du réseau, selon le site Poweroutage.us.

Records de froid en cascade

«Plus de 150 millions d'Américains vivent dans un endroit où des avis de grand froid, avis de pluie verglaçante où des plans de vigilance tempête de neige ont été mis en place», a affirmé lundi le service météorologique national (NWS). «Cet impressionnant coup de froid qui a frappé les Etats-Unis continentaux est lié à la combinaison d'un anticyclone arctique charriant des températures glaciales et d'une dépression très active avec des vagues de précipitations», a précisé l'institution.

Au moins sept Etats: Alabama, Oregon, Oklahoma, Kansas, Kentucky, Mississippi et Texas, ont

Au moins sept Etats: Alabama, Oregon, Oklahoma, Kansas, Kentucky, Mississippi et Texas, ont émis des alertes météo. Image: AP

«Des centaines de records de froid ont été enregistrés et vont être dépassés pendant cette vague de froid polaire», a ajouté le NWS. Dans le centre du pays, les températures ont ainsi déjà atteint des records pendant le week-end avec -45 C° dans certaines contrées du Minnesota, un des Etats les plus froids des Etats-Unis.

Au moins six Etats: Alabama, Oregon, Oklahoma, Kansas, Kentucky, Mississippi ont émis des déclarations d'état d'urgence. Plus de 3000 vols ont été annulés travers le pays et plus de 1000 devraient être annulés mardi selon le site Flightaware. Les températures risquent de descendre très en dessous des normales saisonnières dans le centre et les plaines du sud du pays jusqu'à mardi, ont prévenu les services météorologiques. (jah/ats)

Plus d'articles d'«Actu»

L'UDC et le PLR se clashent sur Twitter au sujet des restrictions

Link zum Artikel

Des centaines d'opposants aux mesures sanitaires ont manifesté à Altdorf

Link zum Artikel

La recherche néglige la santé des femmes

Link zum Artikel

L'hélico de la Nasa ne peut pas (encore) voler sur Mars

Link zum Artikel

Mortalité covid deux fois plus élevée chez les natifs de l'étranger

Les personnes originaires d'Afrique et d'Asie ont connu une surmortalité deux fois plus élevées que celles nées en France, lors de la première vague de Covid-19.

«Pendant la première vague de la pandémie, la hausse des décès des personnes nées à l'étranger a ainsi été 2.1 fois plus forte en moyenne que celle des personnes nées en France», écrit l'Insee. Si les décès ont augmenté en général de 9% en 2020 par rapport à l'année précédente, ceux concernant les personnes étrangères ont bondi de 17%.

Dans le détail, la surmortalité frappe surtout les ressortissants africains, avec une hausse de 21% chez les personnes nées au Maghreb (40'100 décès) et 36% …

Lire l’article
Link zum Artikel