ciel couvert
DE | FR
International
Etats-Unis

Le temple mormon de Washington va ouvrir ses portes au public

Le temple le plus secret de Washington va enfin révéler ses secrets (ou pas)

Seuls les membres de l'
Image: sda
L'un des bâtiments les plus mystérieux de la capitale américaine a perdu un peu de son mystère. Fermé au public depuis des années, le temple mormon a ouvert ses portes pour la première fois en plus d'un demi-siècle.
19.04.2022, 22:5420.04.2022, 06:14
Plus de «International»

Il n'est d'ordinaire accessible qu'aux membres de la très conservatrice «Eglise de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours»: le temple mormon de Washington. Depuis des décennies, il intrigue ceux qui l'aperçoivent, sans jamais pouvoir y entrer.

Une curiosité qui pourra désormais être assouvie: lundi, lors d'une journée de présentation aux médias, le temple a accueilli des non-mormons pour la première fois depuis 1974, date de sa consécration. La dernière fois que le temple a ouvert ses portes au public, il y a très exactement 48 ans, Gerald Ford était président des Etats-Unis. 750 000 personnes, selon l'Eglise, s'étaient pressées sur la colline de Kensington dans le Maryland, tout près de Washington, où il a été construit.

Les Mormon, cette communauté qui alimente les fantasmes

Il faut dire qu'il y a de quoi être curieux. La communauté des Mormon, pour qui famille, chasteté et travail de mission sont des valeurs centrales, intrigue tout autant que son bâtiment.

«Les gens pensent que ce que nous faisons à l'intérieur est un secret. Mais comme vous l'avez vu aujourd'hui, c'est seulement sacré. Très sacré», confirme à l'AFP Kevin Duncan, un haut responsable de l'Eglise.

Pour passer l'entrée de leur église, qu'ils considèrent comme l'un des lieux les plus importants sur Terre, les membres abandonnent leurs vêtements de ville pour se vêtir de blanc. «Une remise à zéro des compteurs, un symbole d'égalité, de pureté», dit à l'AFP David Bednar, l'un des 12 apôtres de l'Eglise.

Bon et alors, qu'est-ce qu'on peut découvrir dans ce temple mystérieux?

En passant l'entrée, on découvre un intérieur feutré, à la fois épuré et luxueux, avec des épaisses moquettes et des dorures, où la poussière ne semble pas exister et où l'on n'entre qu'après avoir enfilé des chaussons blancs.

Parmi les nombreuses autres pièces de ce temple à plusieurs étages figurent les «chambres de scellement», où sont célébrés («scellés») les mariages autour d'un autel de marbre blanc, capitonné de velours beige.

Image
image: dctemple.org

Des unions exclusivement conclues entre un homme et une femme, et qui ont vocation à durer non seulement toute la vie, mais également après la mort, car «la famille est essentielle dans le plan» divin, explique David Bednar. Parents et enfants peuvent d'ailleurs également venir «sceller» leurs liens pour l'éternité lors d'une cérémonie dans ces mêmes pièces.

Les visiteurs pourront aussi découvrir le «baptistère», où une petite piscine est posée sur le dos de douze taureaux de marbre blanc grandeur nature, représentant les douze tribus d'Israël.

Image
image: dctemple.org

Spécificité mormonne: les baptêmes par immersion qui se déroulent dans le temple sont réservés... aux morts. L'Eglise permet en effet à ses ouailles de se faire baptiser au nom d'un de leurs ancêtres. Libre aux âmes de ces derniers - si elles existent, et l'Eglise y croit fermement - d'accepter ou non ce «cadeau». Les baptêmes ordinaires se font, eux, dans d'autres bâtiments.

Tenté de voir ça de vos propres yeux?

Le temple a fermé en 2018 pour rénovation et devait rouvrir en 2020, avant que la pandémie de Covid-19 ne bouleverse le programme.

Les futurs visiteurs doivent réserver des billets gratuits pour pouvoir venir sur place de la fin avril à début juin. L'Eglise dit s'attendre à accueillir plusieurs centaines de milliers de visiteurs pendant ses portes ouvertes. (mbr/ats)

Déçus des élections, les étudiants bloquent la Sorbonne
Video: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Une histoire de cul pourrait sauver Donald Trump
Fani Willis a réussi à inculper Donald Trump. Mais le procès risque désormais de tomber à l'eau, car la procureure a commis une erreur impardonnable.

Pas de doute, Fani Willis a la jurisprudence dans le sang. Son père était un avocat renommé et a forgé sa réputation en défendant les membres des Black Panthers, un mouvement radical de défense des droits civiques. C'est également lui qui a largement élevé sa fille. C'est pourquoi Fani Willis, aujourd'hui âgée de 53 ans, s'est très vite sentie plus à l'aise dans les palais de justice que sur les bancs d'école. Logiquement, elle a, elle aussi, choisi de faire des études de droit, qu'elle a terminées en 1996.

L’article