brouillard-1°
DE | FR
International
Etats-Unis

Sénat américain: Le congrès a évité de justesse une crise économique

Le Sénat américain a évité de justesse une crise économique

Le président américain Joe Biden a croisé les doigts pour éviter un défaut de paiement catastrophique des Etats-Unis.
Le président américain Joe Biden a croisé les doigts pour éviter un défaut de paiement catastrophique des Etats-Unis.Image: sda
En parallèle à la limite d'endettement, le congrès devra aussi s'entendre d'ici au début décembre sur un nouveau budget pour pouvoir contrer un shutdown.
08.10.2021, 05:0908.10.2021, 18:21

Après des jours de tensions, le Sénat américain a éloigné la menace d'un défaut de paiement catastrophique des Etats-Unis. Il a approuvé un texte qui permettra de relever le plafond de la dette de la première puissance mondiale jusqu'au début décembre.

Ce qu'il s'est passé au Sénat

  • Seuls les sénateurs démocrates ont approuvé le projet, qui relève la limite d'endettement du pays de 480 milliards de dollars et lui permet d'honorer ses paiements jusqu'en décembre;
  • La chambre des représentants, à majorité démocrate, doit encore donner son feu vert, pour que le président américain Joe Biden puisse ensuite le promulguer;
  • Les Républicains refusent d'approuver toute mesure à long terme pour relever le plafond de la dette, car ils affirment que cela reviendrait à donner un chèque en blanc à Joe Biden pour financer ses vastes plans d'investissements;
  • Le vote aura probablement lieu en milieu de semaine prochaine.

La Maison Blanche se dit méfiante

Même si la Maison Blanche a dit que le président démocrate «avait hâte» de signer cet accord, elle a aussi exprimé sa méfiance à l'égard d'une solution temporaire. Le 3 décembre «est un délai court» et «l'incertitude demeure à plus long terme», a expliqué la secrétaire au trésor Janet Yellen sur CNN.

En parallèle à la limite d'endettement, le congrès devra aussi s'entendre d'ici au début décembre sur un nouveau budget, s'il veut éviter la paralysie des services fédéraux, surnommée «shutdown».

Des négocations qui s'annoncent difficiles

Les Démocrates espèrent toutefois profiter de ce répit sur le front financier pour se concentrer dans les prochaines semaines sur les difficiles négociations au sein de leur parti et adopter les deux grands plans d'investissements voulus par Joe Biden, dans les infrastructures et les réformes sociales.

Le Trésor américain avait, avant l'annonce de l'accord, indiqué que la première économie mondiale pourrait se retrouver en cessation de paiements dès le 18 octobre si son congrès ne parvenait pas à augmenter la capacité d'endettement du pays. (ats/jch)

On a organisé une fashion week watson et on a jugé nos collègues

Video: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Hakeem Jeffries, le «Barack de Brooklyn» qui remplacera Nancy Pelosi
C'est un «tournant historique»: Hakeem Jeffries, 52 ans, est devenu le premier Afro-Américain à prendre la tête des démocrates à la Chambre des représentants. Portrait d'un «commutateur» à l'aise dans ses baskets, aussi bien sur le bitume de Brooklyn que la moquette de son bureau de Washington DC.

Son élection est à l'image de son ascension politique: calme, intelligente, subtile, sans friction, ni fausse note.

L’article