ciel couvert
DE | FR
International
Etats-Unis

L'armée américaine admet avoir tué des civils en 2020

L'armée américaine admet avoir tué des civils en 2020

Au plus fort de leur pr
Les chiffres des morts civiles du Pentagone seraient sous-évalués.Image: sda
Les faits se sont principalement déroulés lors d’opérations militaires en Afghanistan... mais des victimes sont à déplorer également dans d'autres pays.
03.06.2021, 02:5303.06.2021, 06:19
Plus de «International»

Le département américain de la Défense a réévalué ses comptages des années 2017 à 2019, pour reconnaître 65 morts et 22 blessés civils de plus, la plupart en Syrie et au Yémen.

Aucun dédommagement perçu par les familles

Le document précise que, bien que le congrès ait attribué au Pentagone un budget de trois millions de dollars, en 2020, pour le versement d'indemnités financières aux familles des victimes civiles, aucun de ces dédommagements, appelés «ex-gratia», n'a été versé.

102 civils tués dans des opérations américaines

Les ONG publient régulièrement des bilans bien supérieurs des frappes américaines sur les théâtres de guerre. L'organisation Airwars, qui recense les victimes civiles de bombardements aériens dans le monde, souligne que les estimations les plus prudentes sont de 102 civils tués dans des opérations américaines à travers le monde, soit cinq fois plus que le Pentagone ne l'admet.

«Il est frappant qu'en 2020, le ministère de la défense n'ait proposé ou versé aucun dédommagement aux familles civiles concernées bien que des fonds aient été débloqués par le congrès»
L'Union américaine pour les libertés civiles (ACLU).

La mission de l'ONU en Afghanistan (UNAMA) a décompté 89 morts et 31 blessés en raison des opérations dans le pays des forces de la coalition dirigée par les Etats-Unis, souligne Airwars. En Somalie, où le Pentagone ne reconnaît qu'un civil tué, Airwars et d'autres ONG évaluent le bilan à sept morts, et en Syrie et Irak, les sources locales font état de six morts, ajoute l'ONG.

Pour l'Union américaine pour les libertés civiles (ACLU), «les enquêtes du ministère de la Défense et la reconnaissance de sa responsabilité dans la mort de civils restent terriblement insuffisantes». (ats/ga)

0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Elle risque 20 ans de prison en Russie pour un don de 50 francs
Une Russo-Américaine de 33 ans a été arrêtée par les services secrets russes. Elle est accusée de haute trahison pour un don à une organisation caritative ukrainienne.

En Russie, une femme à la double nationalité russe et américaine a été arrêtée alors qu'elle rendait visite à sa famille dans la ville d'Ekaterinbourg. Le service de renseignement intérieur russe (FSB) accuse cette esthéticienne de spa et danseuse amateur de ballet de 33 ans, qui vit à Los Angeles, de haute trahison. Une vidéo diffusée par l'agence de presse de l'Etat russe RIA Novosti montre le procès-spectacle qui lui est fait:

L’article