DE | FR

L'Europe veut faire respecter les droits humains, mais...

Bild

shutterstock

L'Union européenne veut pénaliser les Etats qui violent les droits universels. Seul problème, personne ne veut se mettre à dos certaines superpuissances.



Les Européens ont approuvé lundi de nouvelles sanctions ciblées pour les violations des droits humains commises dans différents pays. Ils ont aussi adressé une mise en garde à la Turquie.

Seul problème: personne n'est prêt à rompre ses relations avec des villes comme Pékin, Moscou ou encore Ankara.

Les pays concernés

Quelles sanctions ?

Toutes les options sont prévues pour encourager le développement de bonnes relations, mais des mesures restrictives sont également présentes si la situation venait à se détériorer.

Un récent rapport propose des actions positives et négatives à mettre en oeuvre en Turquie. Des sanctions économiques sectorielles figurent parmi les options.

«Je n'ai aucune envie de renouer avec un régime comme celui-là. Mais il n'est pas question de couper les ponts», a confié un ministre à l'AFP. «La Turquie est un partenaire important pour les migrations», a par ailleurs rappelé le ministre slovaque Ivan Korcok. (ats/hkr)

Plus d'articles «International»

L'Italie ordonne la vaccination à ses soignants

Link zum Artikel

Les témoins du meurtre de George Floyd racontent l'horreur

Link zum Artikel

Le Royaume-Uni semble s'être débarrassé de l'hésitation vaccinale

Link zum Artikel

L'Etat de New York légalise la weed

Link zum Artikel

En Biélorussie, l'opposition appelle à nouveau à manifester

Link zum Artikel

5 questions que pose le fameux passeport vaccinal

Link zum Artikel

L'homosexualité reste un «péché» pour le Vatican

Link zum Artikel

Le vaccin local sera nécessaire pour entrer en Chine

Link zum Artikel

Le président turc humilie la présidente européenne

Link zum Artikel

L'Europe met fin à la fuite de l'indépendantiste catalan Puigdemont

Link zum Artikel

La Suisse aussi prend des risques avec la vaccination

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

L'Europe en pleine «stupide guerre des vaccins»

L’Union européenne est plongée dans un marasme d’exportations de vaccins, dont elle va tenter de se sortir, lors d’un Conseil de deux jours, auquel Joe Biden a été convié. Le but: installer un mécanisme de contrôle qui mettrait tout le monde (ou presque) d’accord.

Le contrôle accru des exportations de vaccins hors de l'UE est, jeudi, au centre des discussions des dirigeants européens. Ils sont partagés sur la question, mais unis dans la volonté d'accélérer leurs campagnes face à la troisième vague de la pandémie. Joe Biden les rejoindra dans leur visioconférence.

La réunion se tient dans un contexte politique tendu. Critiquée pour sa naïveté, l'UE a décidé de muscler son jeu, notamment face au Royaume-Uni, qui a gardé les vaccins produits sur son …

Lire l’article
Link zum Artikel