DE | FR

Colère en Turquie après l'abandon d'un texte protégeant les femmes

Bild

shutterstock

Alors que le pays bat de tristes records en matière de violences faites aux femmes, il a décidé vendredi de se retirer d'un texte visant à garantir leurs droits.



Le président turc Recep Tayyip Erdogan a décidé vendredi de quitter la Convention d'Istanbul qui protège les femmes.

Un annonce qui a suscité un véritable tollé au sein du principal parti d'opposition du pays. D'autant plus que le pays connait une hausse des agressions.

Quelsenjeux?

La Convention d'Istanbul de 2011oblige les gouvernements à adopter une législation qui réprime les violences faites aux femmes. C'est le seul instrument contraignant au monde qui agit ainsi.

Il réprime notamment

Ce que les conservateurs lui reprochent

Critiques de l'opposition

Les réactions suite à cette annonce ne se sont pas faites attendre, notamment de la part du principal parti d'opposition CHP.

Sa vice-présidente, Gokce Gokcen, chargée des droits humains, a tweeté que cet abandon signifiait «laisser les femmes être tuées».

Le maire d'Istanbul, Ekrem Imamoglu, a également fait part de sa grande déception, expliquant que cette décision le remplissait d'amertume. Et d'ajouter: «Cela revient à piétiner la lutte que mènent les femmes depuis des années».

Cela revient à piétiner la lutte que mènent les femmes depuis des années

Il s'agit d'«une nouvelle dévastatrice» et qui «compromet la protection des femmes», a réagi la Secrétaire générale de l'institution européenne Marija Pejcinovic Buric. (ats/hkr)

300 femmes assassinées en 2020

La violence domestique et le féminicide restent un problème grave en Turquie. L'année dernière, 300 femmes ont été assassinées selon le groupe de défense des droits We Will Stop Femicide.

Plus d'articles sur les femmes

Vaud veut tester les protections hygiéniques gratuites à l'école

Link zum Artikel

Avoir ses règles: trop cher pour un tiers des étudiantes en France

Link zum Artikel

La France offre les protections hygiéniques aux étudiantes

Link zum Artikel

La recherche néglige la santé des femmes

Link zum Artikel

Le clitoris on veut le montrer cash, même à la télé publique

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

L'Arkansas interdit la transition médicale aux mineurs transgenres

L'Arkansas est devenu, mardi, le premier Etat américain à interdire aux mineurs transgenres l'accès à des traitements hormonaux ou à des opérations.

Aux Etats-Unis, l'Arkansas est devenu, mardi, le premier Etat à interdire aux mineurs qui ne se reconnaissent pas dans leur genre de naissance l'accès à des traitements hormonaux ou à des opérations. Il s'agit là de la dernière illustration de l'offensive conservatrice en cours contre les personnes transgenres.

L'Arkansas a aussi récemment passé plusieurs projets de loi, dont les détracteurs disent qu'ils limitent les droits des personnes transgenres. Le dernier en date vise à interdire aux …

Lire l’article
Link zum Artikel